NOUVELLES

Hommage d'Obama après la mort du président ghanéen John Atta Mills

24/07/2012 04:28 EDT | Actualisé 23/09/2012 05:12 EDT

Barack Obama a rendu hommage à son homologue ghanéen John Atta Mills, brutalement décédé mardi, affirmant que ce dernier avait "renforcé la solide tradition démocratique" dans son pays, le seul d'Afrique sub-saharienne que M. Obama ait visité depuis 2009.

"J'ai appris avec un grand regret la disparition du président John Evans Atta Mills", a déclaré M. Obama dans un communiqué. "Je me souviendrai toujours de mon voyage au Ghana en 2009, et de l'hospitalité que le président Mills et les Ghanéens m'ont réservé", a-t-il ajouté.

M. Obama, né aux Etats-Unis d'une mère américaine et d'un père kényan, ne s'est rendu qu'une seule fois en Afrique noire depuis son arrivée à la Maison Blanche, au Ghana à la mi-2009.

"Le président Mills a travaillé inlassablement pour améliorer la vie des Ghanéens. Il a aidé à promouvoir la croissance économique au Ghana (...) et a renforcé la solide tradition démocratique" de ce pays, a estimé le président américain.

"Au nom des Américains, je souhaite présenter mes condoléances les plus sincères aux Ghanéens, et insister sur les liens solides entre nos deux démocraties que le président Mills a aidé à renforcer", a conclu M. Obama.

Le président Atta Mills, qui dirigeait le Ghana depuis 2009 lui aussi, est mort brusquement mardi à 68 ans, un décès qui ouvre une période d'intérim jusqu'à la présidentielle prévue en décembre dans ce pays présenté comme un rare exemple de démocratie en Afrique de l'Ouest.

tq/lor

PLUS:afp