NOUVELLES

CORRIGÉ: Peg Perego rappelle 220.000 poussettes après un décès de nourrisson aux USA

24/07/2012 09:52 EDT | Actualisé 23/09/2012 05:12 EDT

La filiale américaine du fabricant italien d'articles pour enfants Peg Perego a rappelé mardi aux Etats-Unis 220.000 poussettes qui présentent des risques d'étranglement, plusieurs années après le décès d'un nourrisson, a annoncé l'agence de sécurité des consommateurs.

L'agence fédérale (CPSC) a appelé les consommateurs à "cesser l'utilisation des produits rappelés et à contacter la société pour une réparation sans frais", soulignant que "les consommateurs ne devaient pas vendre ou acheter ces poussettes avant qu'elles n'aient été réparées", conformément à de nouvelles régulations mises en place en 2008.

Une poussette Peg Perego avait causé en 2004 le décès par étranglement d'un "nourrisson de 6 mois (...) en Californie, après que sa tête eut été coincée entre l'assise et la tablette de la poussette Peg Peregro", précise le communiqué de la CPSC. Un autre nourrisson de 7 mois a échappé de peu au même sort en 2006, à New York, ajoute le document.

"Il est possible de se retrouver pris au piège ou étranglé (dans ces poussettes) particulièrement dans le cas d'enfants âgés de moins de 12 mois, lorsqu'ils ne sont pas attachés", détaille la CPSC.

"Un enfant peut glisser entre la tablette et l'assise de la poussette, et sa tête ou son cou peuvent se retrouver coincés de cette manière" avec un risque d'étranglement, explique l'agence.

Le rappel porte sur deux anciens modèles de poussettes Peg Perego, "Venezia" et "Pliko-P3", fabriquées en Italie de janvier 2004 à septembre 2007, et vendues aux Etats-Unis de janvier 2004 à septembre 2010 dans les magasins Babies R Us et Buy Buy Baby notamment.

ppa/lor

PLUS:afp