POLITIQUE

Québec accorde à la Cinémathèque québécoise une aide ponctuelle de 500 000 $

24/07/2012 04:35 EDT | Actualisé 23/09/2012 05:12 EDT
2.22

Le gouvernement de Jean Charest répète qu’il n’est pas en campagne pré-électorale. Ce qui n’empêche pas les ministres libéraux de parcourir le Québec, de multiplier les bonnes nouvelles et de distribuer les millions.

Mardi, c’est au tour de la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Christine St-Pierre, de faire une annonce. Dans un communiqué, elle se dit « heureuse » d’accorder une « aide financière ponctuelle de 500 000 $ à la Cinémathèque québécoise ». L’objectif de cette aide est de permettre à la cinémathèque de poursuivre certains travaux jugés prioritaires, comme la numérisation de ses nombreuses collections.

« Depuis plusieurs années, l'évolution technologique amène d'importants changements dans les façons de faire. L'aide attribuée aujourd'hui (à la cinémathèque) lui permettra de poursuivre la réalisation de sa mission et d'accomplir au mieux ses obligations, d'ici à ce que le comité mis en place pour analyser les défis auxquels elle doit faire face me remette son rapport l'automne prochain », a souligné la ministre St-Pierre.

Fondée en 1963, la Cinémathèque québécoise a pour missions de collectionner, de conserver et de diffuser le patrimoine cinématographique et télévisuel national et international. Un comité d’experts se penche actuellement sur le mandat de la cinémathèque afin de revoir son fonctionnement et ses financements.

Mercredi, la ministre St-Pierre a par ailleurs convié les journalistes à Québec pour une conférence de presse aux côtés du maire Régis Labeaume. Le communiqué évoque une annonce concernant le Palais Montcalm.