NOUVELLES

Un obus de mortier syrien s'abat à 400 mètres de la frontière avec Israël

23/07/2012 01:59 EDT | Actualisé 22/09/2012 05:12 EDT

Un obus de mortier tiré lors des combats entre les combattants rebelles et l'armée syrienne s'est abattu lundi à quelques centaines de mètres de la frontière avec Israël, sur le plateau du Golan, ont indiqué à l'AFP des sources de sécurité israéliennes.

"En raison du bruit provoqué par l'obus il n'était pas clair au début s'il s'était abattu en territoire israélien ou syrien", ont indiqué ces sources israéliennes.

"Des soldats ont été rapidement dépêchés dans la zone et ont déterminé qu'il était tombé en territoire syrien, à 400 mètres de la frontière avec Israël", ont-elles ajouté.

L'état d'alerte de l'armée israélienne reste "très élevé" sur le plateau du Golan en raison de la situation en Syrie, ont-elles précisé.

Israël avait annoncé dimanche avoir déposé une plainte auprès du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon en raison de l'infiltration le 19 juillet de soldats syriens dans une zone démilitarisée sur le plateau du Golan.

Selon Israël, cette infiltration dans la zone de séparation entre les armées syrienne et israélienne en vertu d'un accord de 1974 s'est déroulée pendant des combats entre des soldats syriens et des insurgés près du village syrien de Jubata Al Khashab.

Malgré l'occupation et l'annexion par Israël d'une partie du Golan, ce qui qui n'a jamais été reconnu par la communauté internationale, Israël et la Syrie n'y ont pas connu d'affrontement notable depuis la fin de la guerre israélo-arabe d'octobre 1973.

La zone démilitarisée, d'une largeur de 3 à 6 km, est sous la responsabilité de la Force des Nations unies chargée d'observer le désengagement sur le plateau du Golan (Fnuod).

Ces derniers jours, les responsables israéliens ont affirmé qu'il ferait tout pour empêcher un transfert d'armes chimiques, de missiles et de systèmes de défense anti-aérienne du régime syrien au Hezbollah libanais.

dms/sb

PLUS:afp