Sacs réutilisables: objectif atteint deux ans plus tôt que prévu

Publication: Mis à jour:
PIERRE ARCAND
Agence QMI

MONTRÉAL - Les Québécois ont épargné à la planète 1,2 milliard de sacs de plastique pour leurs emplettes, atteignant ainsi l'objectif que leur avait donné le gouvernement deux ans plus tôt que prévu.

Le ministre du Développement durable et de l'Environnement, Pierre Arcand, a annoncé lundi, à Montréal, que l'objectif d'une réduction de 52 pour cent de l'utilisation des sacs de plastique uniservice avait été atteint en 2010 plutôt qu'en 2012, comme le prévoyait le plan 2008-2012.

Les Québécois, qui utilisaient ainsi 2,2 milliards de sacs de plastique en 2008 n'en utilisaient plus que 1 milliard en 2010.

«Pour parler en termes très concrets, la réduction s'élève à plus d'un milliard de sacs, ce qui représente environ trois sacs de moins par semaine par Québécois. C'est donc tout simplement remarquable», s'est exclamé le ministre Arcand.

Maintenant que l'objectif est atteint, Québec n'a toutefois pas l'intention de donner aux citoyens un autre objectif chiffré pour les prochaines années. Il veut simplement qu'ils poursuivent dans la même veine, en se procurant des sacs réutilisables ou en devant débourser 5 cents le sac de plastique non réutilisable.

«Pour l'instant, on ne s'est pas donné un objectif. Nous voulons que les choses continuent d'avancer. Nous ferons certainement, au cours de la prochaine année, une analyse pour voir si les choses évoluent de façon correcte. Mais il y a des cas où il est nécessaire de faire des règlements et des cas où un code volontaire est très utile. Dans ce cas-ci, le code volontaire a été un grand succès», a-t-il conclu.

Il a souligné que l'industrie du plastique s'était adaptée aux exigences environnementales et qu'elle travaillait notamment à la confection de sacs compostables, plus écologiques.

Le ministre Arcand a précisé qu'à l'épicerie, le recours au sac réutilisable était devenu chose commune, mais «dans les pharmacies, il y a encore un peu de travail à faire».

Le ministre avait aussi annoncé qu'il souhaitait également réduire le suremballage des aliments, notamment les barquettes et assiettes en styromousse. L'objectif de 10 pour cent a déjà été réalisé, a-t-il précisé.

Sur le web

Programme de sac en plastique - David Suzuki Foundation

Initiatives et résultats

Sacs réutilisables: objectif atteint plus tôt

Faut-il se débarrasser des sacs plastiques en Suisse?

Une politique sexiste de la SAQ