Huffpost Canada Quebec

Absous par l'ombudsman de la SRC, Pierre Duchesne demande des excuses au PLQ

Publication: Mis à jour:

MONTRÉAL _ Le candidat du Parti québécois (PQ) dans Borduas, Pierre Duchesne, demande des excuses au Parti libéral du Québec (PLQ), après avoir été blanchi par l'ombudsman de la Société Radio-Canada.

Le directeur général du PLQ, Karl Blackburn, alléguait que l'ex-journaliste s'était placé en situation de conflit d'intérêts alors que juste avant son saut en politique, il commentait à la télévision les activités de l'Assemblée nationale.

Or, dans sa décision publiée lundi, l'ombudsman de la SRC, Pierre Tourangeau, indique que rien ne permet de conclure que M. Duchesne ait enfreint les normes et pratiques journalistiques de la société d'État, et que le fait qu'il était au moins sympathique aux idées du PQ alors qu'il était journaliste n'implique pas pour autant qu'il ait exercé ses fonctions avec partialité.

Le principal intéressé se réjouit de la décision. Il demande maintenant des excuses au PLQ.

"J'ai été en ondes à plusieurs reprises, explique-t-il. Je pouvais être l'objet de plaintes, d'erreurs professionnels... Je n'ai jamais fait l'objet de blâme. Je trouve qu'il s'agit d'une démarche d'intimidation de la part du Parti libéral qui est très condamnable et j'attends leurs excuses de façon rapide".

"Je pense que les gens (...) voient bien qu'il y a une tentative d'intimider, de détruire une réputation, poursuit-il. Pendant toutes ces années, [le Parti libéral] avait toutes les occasions, tous les moyens de porter plainte. Ils ont scruté mon travail de façon très serrée. C'est une manoeuvre politique que je trouve déplorable et c'est un argument de plus pour nous dire que quand ça fait tant d'années qu'un gouvernement comme celui de M.Charest est installé et qu'il se permet des choses aussi irrespectueuses, c'est le tant de changer de gouvernement."

Dans sa plainte déposée quelques minutes avant que M. Duchesne annonce officiellement sa candidature, M. Blackburn écrivait: "L'idée qu'une figure importante de l'information ait été en ondes à critiquer les partis politiques alors qu'elle avait elle-même la volonté d'en découdre comme candidat lors d'une élection est extrêmement troublante et soulève des doutes sur son éthique et son impartialité."

M. Duchesne a officialisé sa candidature le 6 juillet dernier, soit trois semaines après son départ de Radio-Canada, le 15 juin.

Dans les jours qui ont précédé l'annonce, des sources anonymes ont confié à certains médias, dont La Presse Canadienne, que des discussions entre les deux parties avaient été entamées en début d'année. Cette affirmation a depuis été démentie, tant par M. Duchesne que par la chef du Parti québécois, Pauline Marois.

Le directeur des communications du PLQ, Michel Rochette, déplore que l'ombudsman de Radio-Canada n'ait pas accordé plus d'importance aux sources anonymes citées dans les médias et aux commentaires émis par certains chroniqueurs, dont Richard Martineau, du Journal de Montréal, et Chantal Hébert, du Toronto Star.

"Nous, on a fait une plainte à la lumière de ce que des journalistes ont rapporté, à la lumière de leur foi, de leurs sources... On trouve ça drôle que l'ombudsman de Radio-Canada prenne toutes ces sources journalistiques là, qu'il les mette dans une colonne 'rumeurs' et qu'il prenne comme seule foi d'enquête la personne qui est visée directement, Pierre Duchesne, et le Parti québécois."

Une seconde plainte déposée par le PLQ demeure sur le bureau du président du Conseil de presse du Québec, John Gomery..

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Ils ne se représentent pas
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Pierre Duchesne au PQ: pas de conflit d'intérêts, selon l'ombudsman ...

L'ombudsman de la SRC rejette la plainte du PLQ contre Pierre ...

Candidature de Pierre Duchesne au PQ : le Parti libéral dépose une ...

Les leçons du cas Duchesne

Le PLQ sur Twitter: trop peu, trop tard?

Caisse occulte au Parti québécois?

Candidat, Lisée perdrait sa tribune à L'actualité

Le PQ serait prêt pour une campagne électorale estivale

Les orphelins

Commission Charbonneau - L'ACQ veut redorer l'image de l'industrie