NOUVELLES

Nigeria: des inondations à Jos (centre) font au moins 35 morts (Croix Rouge)

23/07/2012 11:54 EDT | Actualisé 22/09/2012 05:12 EDT

De fortes pluies dans le centre du Nigeria ont fait déborder un barrage, causant des inondations qui ont fait au moins 35 morts dans la ville de Jos, et détruit ou endommagé quelque 200 maisons, a indiqué lundi la Croix Rouge locale.

"Nous avons récupéré les cadavres de 35 personnes qui se sont noyées durant les inondations de la nuit dernière. Environ 200 maisons ont été submergées ou détruites", a déclaré Manasie Phampe, chef de la Croix Rouge de l'Etat du Plateau, dont la ville de Jos est la capitale.

Parmi les victimes confirmées figurent une femme de 90 ans et un bébé de trois mois, a-t-il précisé, ajoutant que le bilan pourrait s'alourdir.

"L'eau des pluies et du barrage de Lamingo qui a débordé a balayé plusieurs quartiers de la ville", a-t-il expliqué. "Nous cherchons d'autres corps, de nombreuses personnes étant portées disparues", a-t-il ajouté.

Un responsable de l'Agence des situations d'urgence (NEMA) à Jos, Edward Maigida, a indiqué que ses équipes étaient toujours en train d'essayer d'établir une liste des personnes disparues ou décédées.

De fortes pluies saisonnières ont frappé récemment une grande partie du Nigeria, dont Jos et la capitale économique du pays, Lagos, dans le Sud, où les inondations ont entraîné la fermeture de plusieurs routes et provoqué des dégâts.

La semaine dernière, au moins trois personnes sont mortes dans des inondations à Ibadan, à l'ouest de Lagos.

La saison des pluies s'étend de mars à septembre.

Le coordinateur local de la NEMA, Alhassan Danjuma Aliyu, a qualifié cette inondation de "dévastatrice" et a indiqué que la police et d'autres services de secours fouillaient les zones concernées dans l'espoir de retrouver des survivants.

La NEMA tentait également d'apporter du matériel de premier secours pour ceux qui avaient perdu leurs maisons, a expliqué M. Aliyu.

En 2010, des inondations avaient affecté près de 500 000 personnes dans les deux tiers des 36 Etats du Nigeria.

abu-bs/mjs/ej/sd

PLUS:afp