NOUVELLES
23/07/2012 06:45 EDT | Actualisé 22/09/2012 05:12 EDT

Munich-1972: des veuves de victimes à Londres pour une minute de silence

Les veuves d'un athlète et d'un entraîneur israéliens tués lors des jeux Olympiques 1972 de Munich tiendront une conférence de presse mercredi à Londres dans l'espoir d'obtenir lors des JO-2012 une minute de silence en mémoire des onze victimes.

Ankie Spitzer et Ilana Romano feront part mercredi à 11h00 (10h00 GMT) à l'ambassade d'Israël en Grande-Bretagne de "leur indignation après la décision du Comité international olympique" de maintenir son opposition à une commémoration du 40e anniversaire de la prise d'otages sanglante de Munich lors de la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques de Londres.

La veille, elles auront remis au président du CIO, Jacques Rogge, une pétition de 103.000 signatures demandant à l'instance internationale la tenue d'une minute de silence.

Ankie Spitzer et Ilana Romano sont les veuves respectivement d'Andrei Spitzer, entraîneur de l'équipe d'Israël d'escrime, et de Yossef Romano, un haltérophile, qui ont trouvé la mort le 5 septembre 1972 lors de la prise d'otages d'athlètes et entraîneurs israéliens par les membres de l'organisation palestinienne "Septembre noir".

M. Rogge a répété samedi son opposition à une telle commémoration: "nous estimons que nous pouvons rendre hommage aux athlètes dans un autre contexte", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à l'issue de la réunion de la commission exécutive du CIO.

"Les cérémonies d'ouverture n'ont pas une atmosphère qui se prête aux commémorations de ce genre", a-t-il ajouté.

La Maison Blanche avait dit jeudi soutenir l'idée d'un moment de recueillement lors de la cérémonie d'ouverture des JO de Londres.

jr/heg

PLUS:afp