POLITIQUE

Le Parti Québécois et la Coalition Avenir Québec annoncent de nouveaux candidats

23/07/2012 04:49 EDT | Actualisé 22/09/2012 05:12 EDT
CP

MONTRÉAL - Au tour du Parti Québécois (PQ) et de la Coalition Avenir Québec (CAQ) d'alimenter les rumeurs d'élections prochaines au Québec: les deux partis ont présenté lundi une poignée de nouveaux candidats.

L'avocat Stéphane Labrie sera ainsi le candidat péquiste dans Lévis. Il siège aux conseils d'administration de la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis et de la Chambre de commerce.

Au PQ également, Michel Lagacé briguera la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata. Maire de Saint-Cyprien, il est préfet de la MRC de Rivière-du-Loup depuis 2002.

Élizabeth Larouche se présente quant à elle dans la circonscription d'Abitibi-Est, où elle s'implique dans les secteurs de la santé et du développement.

Par ailleurs, François Rebello continue de porter les couleurs de la CAQ; il sera candidat dans la circonscription de Sanguinet, sur la Rive-Sud de Montréal. M. Rebello avait quitté le PQ en janvier dernier pour se joindre à la CAQ.

Les autres candidats annoncés par la CAQ sont Étienne Boulrice, dans Hull; David Monette, dans Hochelaga-Maisonneuve; Bernard Flebus, dans Rouyn-Noranda-Témiscamingue, et Sébastien Schneeberger, dans Drummond-Bois-Francs.

Par ailleurs, la chef du PQ, Pauline Marois, a annoncé son désir de mettre fin aux indemnités que touchent les élus qui ne complètent pas un mandat.

Elle a notamment dénoncé la démission de l'ancienne ministre libérale Monique Jérôme-Forget, qui a quitté ses fonctions en avril 2009 quatre mois après avoir été élue.

Mme Marois s'inquiète du coût engendré par ces démissions, qui mènent souvent à des élections partielles. Elle n'exclut pas la possibilité d'adopter l'imposition de pénalités au régime de retraite des démissionnaires.

INOLTRE SU HUFFPOST

Ils ne se représentent pas
Elle court elle court la rumeur d'élections au Québec