NOUVELLES

JO-2012 - 124e session du CIO: Du changement au programme

23/07/2012 01:50 EDT | Actualisé 22/09/2012 05:12 EDT

La tête du Comité international olympique (CIO) va s'offrir un petit lifting à l'occasion de sa 124e session, son assemblée générale, qui s'ouvre mardi à Londres pour s'achever jeudi à la veille de la cérémonie d'ouverture des 30e jeux Olympiques.

C'est en effet plus de la moitié de la commission exécutive, le véritable "gouvernement" du CIO, qui va être renouvelée, un an avant l'élection du successeur du président Jacques Rogge, en poste depuis 2001, prévue en septembre 2013.

Huit membres sur quatorze vont en effet quitter l'exécutif dont deux sur démission: l'Italien Mario Pescante, vice-président du CIO, afin de protester contre la décision de son gouvernement de ne pas être candidat pour les JO-2020 avec Rome mais qui restera membre, et le Mexicain Mario Vazquez Rana, qui a quitté le CIO après sa bataille perdue pour la présidence de l'association des comités nationaux olympiques (ACNO).

Les autres partants, le Chinois Zaiqing Yu, les Suisses Denis Oswald et René Fasel, le Namibien Frank Fredericks, la Marocaine Nawal El Moutawakel et le Porto-Ricain Richard Carrion, sont atteints par la limite d'âge (70 ans) ou la limite de durée de leur mandat au sein de la commission exécutive (8 ans). Ces derniers retrouveront un statut de simple membre.

Les candidats ont jusqu'à la veille de l'élection prévue jeudi pour signaler leur intérêt et seront élus à bulletin secret.

De nouvelles personnalités feront par ailleurs leur entrée au CIO sous réserve de l'approbation des membres.

Comme de coutume lors de chaque rencontre annuelle, les membres écouteront les rapports des différents départements du CIO, de l'Agence Mondiale antidopage (AMA), du Tribunal arbitral du sport (TAS) et ceux des comités d'organisation des futurs jeux Olympiques, notamment l'ultime de Sebastian Coe, mardi, à deux jours de l'ouverture des Jeux de Londres.

cha/jmt

PLUS:afp