NOUVELLES

Hillary Clinton promet une génération "sans sida"

23/07/2012 11:32 EDT | Actualisé 22/09/2012 05:12 EDT

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton s'est engagée lundi à ce que les Etats-Unis fassent émerger une génération débarrassée du sida, devant la 19e conférence internationale sur cette pandémie qui se tient à Washington.

"Les Etats-Unis sont engagés, et le resteront, pour qu'émerge une génération sans sida. Nous ne reculerons pas, nous ne céderons pas!", a lancé Mme Clinton sous les applaudissements nourris de son auditoire.

La 19e conférence internationale sur le sida s'est ouverte dimanche soir dans la capitale fédérale américaine avec quelque 25.000 participants de 190 pays animés par l'espoir d'une nouvelle mobilisation mondiale pour mettre fin à une pandémie qui a fait 30 millions de morts en 30 ans.

"Imaginez le jour où nous ne serons plus frappés par cette terrible épidémie et par les coûts et les souffrances qu'elle nous impose depuis bien trop longtemps", a dit la chef de la diplomatie américaine.

La conférence doit durer jusqu'à vendredi.

C'est la première fois depuis 22 ans que ce grand rendez-vous biennal mondial sur le sida a lieu aux Etats-Unis, qui avaient interdit en 1990 l'entrée de séropositifs sur leur territoire. Cette mesure a été levée en 2009 par le président Barack Obama.

Les chercheurs estiment que l'arsenal thérapeutique actuel permet d'envisager d'en finir avec l'épidémie, qui fait encore 1,5 million de morts chaque année.

Cet espoir a été renforcé par de récents résultats d'essais cliniques montrant que les antirétroviraux réduisent fortement le risque d'infection des personnes séronégatives ayant des relations sexuelles à risque.

Des progrès importants ont été accomplis selon les derniers chiffres de l'Onusida: plus de huit millions de personnes contaminées prenaient des antirétroviraux fin 2011 dans les pays pauvres, notamment en Afrique subsaharienne, région la plus touchée.

Mais ce nombre record ne représente encore que 54% des 15 millions de personnes infectées qui en ont besoin. Environ 35 millions de personnes --dont 97% vivant dans les pays pauvres-- sont contaminées par le virus du sida.

nr/mdm

PLUS:afp