NOUVELLES

Fusillade aux USA: des lois plus sévères n'auraient pas empêché la tuerie (Romney)

23/07/2012 06:20 EDT | Actualisé 22/09/2012 05:12 EDT

Le candidat républicain à la présidentielle américaine, Mitt Romney, a affirmé lundi que des lois plus sévères pour restreindre l'accès aux armes n'auraient pas empêché la tuerie qui a fait 12 morts dans la nuit de jeudi à vendredi à Aurora (Colorado, ouest).

"Je crois fermement dans le 2e amendement (à la constitution américaine, qui garantit le droit de porter des armes, ndlr)", a déclaré M. Romney dans une interview qui doit être diffusée lundi soir sur la chaîne CNBC.

"Je ne pense pas que de nouvelles lois vont faire la différence dans ce genre de tragédie", a estimé le candidat républicain dont l'électorat conservateur est particulièrement attaché à l'amendement.

M. Romney a ajouté qu'il y avait des "lois très sévères qui existaient à Aurora". Mais "notre défi n'est pas la loi, notre défi ce sont les gens (...) qui font des choses impensables, inimaginables, inexplicables".

James Holmes, l'Américain de 24 ans accusé d'être l'auteur de la fusillade dans un cinéma d'Aurora, a comparu devant la justice lundi. Le jeune homme, accusé d'avoir ouvert le feu lors de la première du film "Batman", est apparu pour la première fois en public avec les cheveux teints en rouge et le regard baissé, alors que le juge lui lisait des documents judiciaires.

La campagne pour la présidentielle du 6 novembre avait été suspendue de facto au cours du week-end, le président Barack Obama et son rival républicain s'employant à rendre hommage aux victimes de la tuerie.

emp/bdx

PLUS:afp