NOUVELLES

Des similarités entre le suspect de Chypre et le kamikaze bulgare (ministre)

23/07/2012 12:46 EDT | Actualisé 22/09/2012 05:12 EDT

Le ministre chypriote de la Justice a évoqué lundi des similarités entre le comportement du Libanais soupçonné d'avoir planifié une attaque sur l'île contre des touristes israéliens et celui du kamikaze ayant perpétré un attentat meurtrier en Bulgarie.

"Je n'ai pas dit que l'action était similaire mais certains éléments de son comportement étaient similaires avec le comportement du terroriste ayant mené l'attaque à la bombe en Bulgarie", a déclaré Loucas Louca lors d'une conférence de presse, à l'issue d'une réunion des ministres européens de l'Intérieur et de la Justice à Nicosie.

L'attentat suicide mené mercredi à l'aéroport de Burgas en Bulgarie avait fait six morts, cinq touristes israéliens et leur chauffeur bulgare.

"Je ne révèlerai pas d'autres détails. Une enquête est en cours. C'est une affaire très délicate, nous devons être très prudent", a souligné M. Louca.

Le suspect dans l'affaire chypriote, un homme de 24 ans, détenteur d'un passeport suédois, a vu sa détention prolongée d'une semaine lundi, a indiqué la radio d'Etat.

Il a comparu à huis clos devant le tribunal de Limassol (sud), placé sous haute surveillance, et la cour a suivi le parquet, qui avait requis le prolongement de la détention d'une semaine, a-t-on précisé de même source.

La police chypriote a refusé de s'exprimer sur cette affaire en raison de son caractère "sensible", indiquant seulement que les enquêteurs n'avaient trouvé aucune preuve de l'existence de complices.

Selon un site d'informations en ligne chypriote, Sigmalive, le suspect a été arrêté dans une chambre d'hôtel de Limassol le 7 juillet après être arrivé de Londres.

La police le soupçonne d'être venu à Chypre pour suivre les faits et gestes de touristes israéliens et découvrir les dates d'arrivée de groupes sur l'île, a ajouté le site.

Selon la presse locale, son arrestation est intervenue à la suite de renseignements d'agences étrangères, dont le Mossad israélien.

Chypre a renforcé la sécurité des intérêts israéliens sur l'île à la suite de l'attentat suicide en Bulgarie, imputé par Israël -- tout comme l'affaire chypriote -- à l'Iran et au mouvement chiite libanais Hezbollah.

Selon le quotidien Phileleftheros, le suspect arrêté à Chypre avait été entraîné par le Hezbollah en 2008, notamment en matière de techniques de surveillance et de maniement des armes.

En 2011, près de 32.000 touristes ont visité l'île en provenance d'Israël, à moins d'une heure de vol.

Dans les années 1970 et 1980, plusieurs attentats ont visé des intérêts israéliens à Chypre avant que l'île ne devienne un terrain neutre, accueillant des rencontres non officielles dans le cadre du processus de paix au Proche-Orient.

cc/sw-cco/sb

PLUS:afp