NOUVELLES
23/07/2012 07:05 EDT | Actualisé 22/09/2012 05:12 EDT

Chypre: maintien en détention d'un homme soupçonné d'avoir planifié des attentats

Un Libanais soupçonné d'avoir planifié une attaque contre des touristes israéliens a été maintenu en détention pour une semaine supplémentaire par un tribunal de Limassol dans le sud-est de Chypre, a indiqué lundi la radio d'Etat.

L'homme âgé de 24 ans, détenteur d'un passeport suédois, a comparu à huis clos au cours d'une audience placée sous très haute surveillance à Limassol (sud). La cour a suivi les réquisitions du parquet pour un maintien en détention d'une semaine supplémentaire, a-t-on précisé de même source.

La police chypriote a refusé de s'exprimer sur cette affaire en raison de son caractère "sensible" et indiqué que les enquêteurs n'avaient trouvé aucune preuve de l'existence de complices.

Le quotidien Phileleftheros a indiqué lundi que des enregistrements téléphoniques semblaient démontrer que l'homme avait agi seul à Chypre pour collecter des informations puis repartir.

Le site d'informations en ligne Sigmalive a indiqué que le suspect avait été arrêté dans une chambre d'hôtel à Limassol le 7 juillet après être arrivé de Londres.

La police le soupçonne d'être venu à Chypre pour suivre les faits et gestes de touristes israéliens et découvrir les dates d'arrivée de groupes sur l'île, a ajouté le site.

Selon des informations publiées par la presse, son arrestation est intervenue à la suite de renseignements d'agences étrangères, dont le Mossad israélien.

Chypre a renforcé la sécurité des intérêts israéliens sur l'île à la suite d'un attentat suicide en Bulgarie dans lequel six personnes ont été tuées le 18 juillet dont des touristes israéliens.

Israël a imputé ces attaques à l'Iran et au mouvement chiite libanais Hezbollah.

Selon le journal Phileleftheros, le suspect arrêté à Chypre avait été entraîné par le Hezbollah en matière de tactiques de surveillance et d'usage des armes en 2008.

Des responsables ont indiqué qu'il n'y avait aucune preuve sur un lien avec l'attentat suicide de Bulgarie mais les mesures de sécurité ont été renforcées dans les ports et les endroits "où d'éventuels incidents" pourraient se produire.

En 2011, près de 32.000 touristes ont visité l'île en provenance d'Israël, à moins d'une heure de vol, et les chiffres montrent que la tendance est à la hausse pour 2012.

Dans les années 70 et 80, plusieurs attentats ont visé des intérêts israéliens à Chypre avant que l'île ne devienne un terrain neutre, accueillant des rencontres non officielles dans le cadre du processus de paix au Proche-Orient.

cc/sw/hj

PLUS:afp