NOUVELLES

Bahreïn annonce l'arrestation d'un suspect recherché pour "terrorisme"

23/07/2012 01:00 EDT | Actualisé 22/09/2012 05:12 EDT

La police de Bahreïn a annoncé lundi l'arrestation d'un suspect recherché notamment pour "possession d'explosifs à des fins terroristes" dans ce pays du Golfe, secoué par des troubles.

Le suspect, Jaafar Hussein Eid, est l'une des trois personnes recherchées par les autorités pour avoir "aménagé des caches pour la production et l'entreposage d'explosifs à des fins terroristes", a déclaré le chef de la sécurité publique, Tarek al-Hassan.

Jaafar Eid a été déféré devant le parquet et les recherches se poursuivaient pour retrouver les deux autres suspects, a ajouté le général Hassan, cité par l'agence officielle BNA.

Dans le cadre d'une autre affaire, les autorités avaient annoncé avoir arrêté mercredi Hussein Issa Adam dont le nom figure sur une liste de personnes recherchées pour des "actes terroristes" ayant blessé des policiers et des civils. Le 21 juin, Manama avait annoncé l'arrestation de cinq suspects faisant partie de cette liste publiée le 16 mai et qui comptait alors 20 noms.

Les autorités accusent de jeunes protestataires chiites, qui manifestent quasi-quotidiennement dans les villages autour de la capitale Manama, de lancer des cocktails Molotov en direction des policiers. Plusieurs d'entre eux ont ainsi été blessés ces derniers mois dans des explosions, selon les autorités.

La tension reste vive au Bahreïn après la répression de mars 2011 d'un mois de protestations anti-gouvernementales animées par des chiites, majoritaires dans ce pays gouverné par une dynastie sunnite. Selon Amnesty International, 60 personnes ont été tuées depuis le début de la révolte.

bur/tm/sb

PLUS:afp