NOUVELLES
22/07/2012 10:28 EDT | Actualisé 21/09/2012 05:12 EDT

Une agence de l'ONU s'inquiète du sort des réfugiés palestiniens en Syrie

L'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) s'est dite inquiète dimanche du sort des quelque 500.000 Palestiniens vivant en Syrie, notamment dans le quartier de Yarmouk à Damas, en raison de l'escalade de la violence.

"L'UNRWA voit avec une inquiétude croissante (l'évolution de) la situation en Syrie, en particulier concernant son impact (...) sur les 500.000 réfugiés palestiniens à travers le pays", a indiqué l'agence.

"La situation actuelle dans le quartier de Yarmouk à Damas et dans le Damas rural, lieu de vie à la fois de communautés syrienne et palestinienne, est particulièrement préoccupante", a-t-elle ajouté, en faisant référence à un secteur où résident plus de 112.000 Palestiniens.

L'UNRWA a également exprimé son inquiétude concernant la sécurité de ses équipes et de ses bureaux en Syrie, et sa capacité à accéder aux Palestiniens affectés par les violences.

Cette agence des Nations unies a appelé toutes les parties engagées dans le conflit à prendre des mesures "pour préserver la vie humaine, éviter tout déplacement contraint (de population) et faire preuve de la plus grande retenue", tout en "respectant la neutralité et l'intégrité des structures de l'ONU" et les lieux où les réfugiés et autres civils vivent.

Les forces syriennes ont lancé dimanche des offensives pour reprendre plusieurs quartiers de Damas et d'Alep, deuxième ville de Syrie dont les rebelles ont annoncé le début de la bataille de "libération".

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), plus de 19.000 personnes ont péri depuis le début en mars 2011 de la révolte populaire contre le régime du président Bachar al-Assad, qui s'est militarisée face à la répression sanglante.

La Syrie accueille 486.000 réfugiés palestiniens dans neuf camps officiels et trois camps non officiels, selon des statistiques de l'UNRWA.

hmw/jjm/jds/cco/feb

PLUS:afp