NOUVELLES
22/07/2012 02:43 EDT | Actualisé 21/09/2012 05:12 EDT

Sida: des experts pour des antirétroviraux à tous les adultes séropositifs

Un groupe international d'experts a recommandé dimanche pour la première fois que tous les adultes séropositifs après une contamination par le virus du sida (VIH-sida) soient traités avec des antirétroviraux dès le début.

L'organisme à but non lucratif, International Antiviral Society-USA, a fait part de nouveaux essais cliniques, au premier jour de la 19e Conférence internationale sur le sida à Washington qui doit s'achever vendredi.

L'amélioration des traitements antirétroviraux ces deux dernières années montrent que les patients dont l'infection avec le VIH (virus de l'immunodéficience humaine) n'est pas traitée au tout début peuvent souffrir d'un ensemble de maladies, compte tenu de l'affaiblissement de leur système immunitaire.

"Ces nouvelles directives sont ambitieuses", a reconnu le Dr Melanie Thompson de l'ONG Aids Research Consortium d'Atlanta, plaidant avec force pour davantage de dépistage de l'infection et de meilleurs soins pour les séropositifs.

En outre, de multiples études cliniques prouvent que le fait de supprimer la charge virale des personnes infectées réduit considérablement le risque de transmission du VIH à un partenaire sexuel.

"Depuis que le premier antirétroviral (ARV) contre le VIH a été autorisé par les autorités des médicaments (Food and Drug Administration, FDA) il y a 25 ans, ces traitements ont vu leur efficacité s'améliorer nettement et les effets secondaires fortement diminuer", souligne le groupe de médecins. De plus, "la disponibilité des ARV a entraîné une diminution drastique du nombre d'infections et de décès", ajoutent-ils.

Si ces recommandations concernent tous les pays, elles visent principalement les nations les plus riches capables de couvrir le coût de ces traitements.

Ces nouvelles recommandations sont publiées dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) et ont été présentées dimanche.

A l'heure actuelle, il est conseillé de commencer un traitement antirétroviral quand le compte des cellules immunitaires dites CD4 du séropositif tombe sous les 500 par millimètre cube de sang. Un décompte normal varie de 600 à 1.200 cellules/mm3.

js/nr/

PLUS:afp