NOUVELLES
22/07/2012 06:52 EDT | Actualisé 21/09/2012 05:12 EDT

JO: Israël dément avoir envoyé des agents pour déjouer des attentats

Les responsables israéliens de la Défense ont démenti dimanche des informations du Sunday Times selon lesquelles les services de renseignements israéliens auraient envoyé une équipe en Europe sur la piste d'auteurs potentiels d'attentats aux JO de Londres.

Par ailleurs, le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a confirmé que l'auteur de l'attentat suicide du 18 juillet contre un bus de touristes israéliens à Bourgas, en Bulgarie, avait un complice.

"Il est clair qu'au moins une autre personne - peut-être plus - était impliquée, qui n'est pas moyen-orientale", a-t-il dit, selon un communiqué de ses services.

"Le kamikaze était un idiot manipulé", a-t-il ajouté, réaffirmant que "l'attentat était dirigé par le Hezbollah" chiite libanais.

M. Barak a en outre indiqué qu'il n'existait pas de "menace concrète" d'attentat aux JO de Londres, qui débutent le 27 juillet.

"Il y a incontestablement une vigilance opérationnelle et des services de renseignements avant les Jeux Olympiques de Londres. Les services britanniques en particulier, qui sont très performants, font tout ce qu'ils peuvent, avec l'aide des autres services de renseignements dans le monde entier, afin de limiter au maximum le risque qu'il arrive quelque chose pendant les Jeux", a-t-il souligné.

Selon le Sunday Times, les services des renseignements britanniques et israéliens auraient réévalué la menace contre la délégation olympique israélienne après l'attentat de Bourgas, imputé par Israël à l'Iran et au Hezbollah.

Le service israélien de sécurité intérieure, le Shin Bet, a envoyé des agents pour protéger la délégation olympique et le Mossad, service de renseignements israélien, a dépêché une équipe, sous le nom de code "Bayonnette", à la recherche d'un groupe soupçonné de travailler en liaison avec l'Iran et le Hezbollah, rapporte le journal britannique.

"Ce sont des descriptions romanesques", a déclaré Amos Gilad, haut responsable au ministère israélien de la Défense, à la radio militaire.

"Il faut conserver un certain sens des proportions même s'il y a des tentatives d'attentats (anti-israéliens) de l'Iran et du Hezbollah dans plusieurs pays", a-t-il ajouté.

L'un des suspects recherchés par les agents israéliens est un homme disposant d'un passeport américain au nom de David Jefferson, qui aurait fui après l'attentat en Bulgarie, affirme le Sunday Times.

"Les services de renseignements ne fonctionnent pas de cette façon. On n'envoie pas tout d'un coup une dizaine d'agents pour rechercher un fantôme", a répliqué le général Gilad. "Il faut un indice précis, une collecte d'informations vérifiées. C'est un travail de fourmi", a-t-il ajouté.

L'attentat de Bourgas a éveillé la crainte d'une attaque anti-israélienne aux JO, 40 ans après l'enlèvement par un commando palestinien de la délégation israélienne aux Jeux de Munich, au cours duquel onze otages israéliens, cinq ravisseurs palestiniens et un policier allemand avaient été tués.

dms/sst/cnp

PLUS:afp