NOUVELLES
21/07/2012 02:21 EDT | Actualisé 20/09/2012 05:12 EDT

Turquie: l'explosion partielle d'un oléoduc en force la fermeture

ANKARA, Turquie - Une explosion suivie d'un incendie ont forcé la fermeture d'un oléoduc transportant du pétrole de l'Irak vers les marchés internationaux, a indiqué un porte-parole du ministère de l'Énergie du pays, samedi.

Personne n'a été blessé dans l'incident.

L'explosion est survenue tard vendredi, touchant une section du pipeline qui puise son pétrole dans la ville de Kirkuk, au nord de l'Irak, pour l'acheminer jusqu'au port de Ceyhan, en Turquie, dans le sud-est, a précisé un porte-parole du ministère de l'Énergie. Un deuxième conduit longeant cet oléoduc n'a quant à lui pas subi de dommages, mais a aussi été brièvement fermé par mesure de précaution, a-t-il ajouté.

Les deux oléoducs transportent environ 25 millions de tonnes de pétrole brut chaque année.

Le responsable, qui a requis l'anonymat, a indiqué que la cause de l'explosion faisait l'objet d'une enquête, ajoutant qu'il était fort probable qu'elle soit liée à un acte de vandalisme. Des rebelles kurdes, qui luttent pour l'autonomie de la région du sud-est de la Turquie, habitée par une majorité kurde, ont déjà bombardé l'oléoduc par le passé, empêchant la circulation du pétrole irakien pendant des jours.

Des équipes de pompiers ont contrôlé le brasier samedi après-midi, a mentionné le représentant, ajoutant que les travaux de réparation du pipeline étaient sur le point de débuter. On ignorait encore à quel moment le transport jusqu'au port de Ceyhan pourrait reprendre.

PLUS:pc