NOUVELLES
21/07/2012 05:27 EDT | Actualisé 20/09/2012 05:12 EDT

Service religieux pour Jun Lin en présence de ses parents

MONTRÉAL - Les parents éplorés de Jun Lin se sont recueillis lors d'une cérémonie religieuse publique chargée d'émotions, samedi, alors que la communauté chinoise de Montréal se rassemblait pour pleurer cet étudiant chinois assassiné et démembré en mai.

La mère de Jun Lin, Zhi Gui Du, a livré en matinée un témoignage déchirant dans une église de Hampstead, dans l'ouest de l'île. Si elle a fait preuve d'une force remarquable pendant certains moments de son discours, elle a aussi hoqueté de façon incontrôlable en évoquant des souvenirs de son seul fils.

«Il a été repris si vite, a-t-elle dit en mandarin, alors qu'un interprète traduisait ses propos en français. Lorsqu'un enfant meurt, le coeur de son parent meurt lui aussi.»

Les amis de Jun Lin et des membres de la communauté chinoise de Montréal figuraient parmi l'assistance au service religieux. D'autres n'étaient pas liés à la tragédie mais avaient voulu témoigner leur sympathie à la famille endeuillée.

Jun Lin, un ressortissant chinois de 33 ans venu étudier à l'université Concordia l'an dernier, a été tué et démembré ce printemps dans une affaire sordide qui a soulevé l'indignation à l'échelle de la planète. Le suspect numéro un des autorités, Luka Rocco Magnotta, a plaidé non coupable à tous les chefs d'accusation portés contre lui et ne doit revenir en cour qu’en mars prochain.

Mme Du a indiqué pendant son discours que son fils aimait le Canada, était un homme pacifique qui «aimait les gens et les animaux». Elle a aussi parlé du cheminement de sa foi, soutenant avoir trouvé un certain réconfort depuis son baptême à Montréal, la semaine dernière.

«Aujourd'hui, nous prions pour la paix à Montréal», a-t-elle ajouté, remerciement la congrégation locale pour son aide dans l'organisation de la cérémonie. «C'est grâce à vous si la communauté a pu se rassembler.»

Mme Du et son mari, Daran Lin, sont arrivés à Montréal le mois dernier. Des groupes communautaires les ont aidés pour leurs besoins en traduction et en hébergement, entre autres.

Jun Lin étudiait le génie informatique à l'université Concordia. L'établissement a fait savoir que plus de 70 000 $ avaient été amassés pour le Fonds pour la famille de Jun Lin de même que pour la bourse d'études créée à sa mémoire.

Angela Huang, une jeune femme fraîchement diplômée de Concordia aidant les immigrants chinois à s'adapter à la métropole, était l'une des dizaines de jeunes montréalais chinois à s'être déplacés pour la cérémonie.

«Le fait qu'une personne aussi près de moi ait pu être victime de ce genre d'événement... Je m'inquiète pour la ville toute entière parce que quelqu'un comme lui, l'assassin, peut réellement exister», a-t-elle mentionné.

Le pasteur Thomas Chan a mentionné pour sa part que ce meurtre est une tragédie non seulement pour la famille, mais pour tout Montréal et le Canada.

«Ce serait irresponsable de chercher des réponses rapides et d'essayer de consoler tout aussi rapidement la famille Lin», a-t-il indiqué dans son sermon.

Une cérémonie funéraire privée doit avoir lieu jeudi prochain à Montréal.

PLUS:pc