NOUVELLES

Rogge rejette encore les demandes d'hommage aux victimes du massacre de Munich

21/07/2012 07:07 EDT | Actualisé 20/09/2012 05:12 EDT

LONDRES - Le président du Comité international olympique (CIO), Jacques Rogge, ne changera pas d'avis: il n'y aura pas de minute de silence en hommage aux victimes israéliennes du massacre de Munich en 1972, lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Londres.

Rogge a rejeté les dernières demandes qu'il a reçues au sujet d'une commémoration spéciale pour le 40e anniversaire de la mort de 11 athlètes et entraîneurs israéliens par des hommes armés palestiniens pendant les Jeux de Munich.

Selon lui, l'ambiance d'une cérémonie d'ouverture n'est pas propice pour se souvenir d'un incident aussi tragique.

Le CIO a subi la pression de politiciens américains, israéliens et allemands pour qu'il rende hommage, pendant la cérémonie de vendredi, aux Israéliens qui ont perdu la vie.

Rogge a évoqué que le CIO allait les honorer dans le cadre d'une réception à Londres au cours des Jeux, le 6 août. Il a également précisé que des représentants du CIO seraient présents lors d'une cérémonie présentée en Allemagne le 5 septembre, jour de l'anniversaire de la tuerie, à l'aérodrome militaire de Fürstenfeldbruck où la plupart des Israéliens sont décédés.

Le président du CIO a aussi noté qu'il avait pris part à plusieurs cérémonies avec le Comité olympique israélien et les athlètes israéliens au cours de récents Jeux.

Lors de la deuxième semaine des Jeux de Munich, huit membres du groupe militant Septembre noir sont entrés au village olympique et ont pris en otage les membres de l’équipe israélienne. Quand la crise a connu son dénouement, 11 athlètes avaient été tués. La police allemande a abattu cinq des huit assassins, alors que des agents israéliens ont retrouvé les trois autres et les ont tués.

PLUS:pc