NOUVELLES
21/07/2012 11:56 EDT | Actualisé 20/09/2012 05:12 EDT

Le suspect James Holmes a planifié son geste des mois à l'avance, dit la police

AURORA, États-Unis - L'auteur présumé de la fusillade meurtrière du Colorado, qui a coûté la vie à 12 personnes en plus d'en blesser 58 autres, avait «calculé» ses gestes et a agi «délibérément», a affirmé la police samedi.

Le chef de police d'Aurora, Dan Oates, a affirmé en point de presse que le suspect, James Holmes, recevait des paquets plusieurs mois avant de passer à l'acte.

La tuerie est survenue tôt vendredi matin dans une salle de cinéma d'Aurora, en banlieue de Denver, faisant 12 morts et 58 blessés.

Les autorités soupçonnent que ces munitions ont été commandées par le jeune homme de 24 ans pour piéger son appartement avec des explosifs destinés à tuer les premiers répondants.

Selon Dan Oates, l'appartement regorgeait de pots de liquides, d'explosifs et de produits chimiques installés pour tuer «quiconque serait entré», a fait remarquer le policier. Au passage, il a souligné que le premier répondant à y mettre les pieds aurait sans doute été l'un de ses agents.

Tard samedi, tous les éléments menaçants avaient été retirés de l'appartement du suspect et les résidants des édifices avoisinants pouvaient rentrer chez eux, ont annoncé les autorités policières. Cependant, les locataires du bâtiment où vivait Holmes ont dû attendre avant de réintégrer leur demeure, parce que la police continuait de recueillir des éléments de preuve.

Le chef Oates a soutenu que James Holmes préparait son coup depuis des mois, affirmant que l'homme avait reçu une importante quantité de paquets à son domicile et à son lieu de travail. Il aurait aussi acheté des munitions par Internet, a ajouté M. Oates.

«On lui a livré de nombreuses commandes», croit M. Oates. «Nous croyons que c'est de cette façon qu'il a mis la main sur des magazines et des munitions, ainsi que sur les dispositifs explosifs qui se trouvaient dans son appartement.»

«Ce que nous voyons, ici, ce sont des éléments qui nous démontrent une planification et un acte délibéré.»

Holmes se trouvait en isolement cellulaire pour sa propre protection à un centre de détention du comté, samedi, et était détenu sans possibilité de libération conditionnelle. Il devrait comparaître pour la première fois lundi, où il fera face à de nombreuses accusations de meurtre prémédité. Les autorités ont précisé qu'on lui avait fourni un défenseur public.

Dans un curriculum vitae affiché sur le site Internet Monster.com, Holmes se décrit comme un «futur scientifique» et disait rechercher un emploi à titre de technicien de laboratoire.

PLUS:pc