NOUVELLES
21/07/2012 12:03 EDT | Actualisé 20/09/2012 05:12 EDT

Le CIO retire la médaille d'or de Crystal Cox acquise au relais aux JO de 2004

LONDRES - La coureuse américaine Crystal Cox a dû rendre samedi sa médaille d'or acquise au relais 4X400 m des Jeux d'Athènes de 2004 après avoir admis s'être dopée, mais le Comité international olympique est demeuré vague quant à la possibilité de disqualifier le reste de l'équipe américaine.

Cox avait admis en 2010 avoir utilisé des stéroïdes anabolisants et avait accepté sa suspension de quatre ans ainsi que le retrait de tous ses résultats entre 2001 et 2004.

Le comité exécutif du CIO a formellement disqualifié Cox et lui a repris sa médaille d'or. Cependant, le CIO n'a pas effacé la victoire de l'équipe américaine, qui demeure — pour l'instant.

L'organisme olympique a indiqué qu'il revenait à l'Association internationale des fédérations athlétiques (IAAF) de déterminer s'il fallait retirer la médaille d'or de l'équipe américaine de relais 4X400 m.

Dans un autre dossier remontant à 12 ans, le CIO a redonné samedi la médaille à chacun des membres de l'équipe américaine de relais masculin 4X400 m aux Jeux de Sydney après que feu Antonio Pettigrew eut admis s'être dopé.

Cox avait participé aux rondes préliminaires en relais à Athènes. Sanya Richards, Dee Dee Trotter, Monique Henderson et Monique Hennegan avaient atteint la finale.

En vertu des règlements internationaux, une équipe de relais entière peut être disqualifiée si l'un de ses membres admet s'être dopé, même s'il s'agit d'un substitut. Le porte-parole du CIO Mark Adams a toutefois précisé qu'il ignorait si les règlements de l'IAAF étaient effectifs au moment des Jeux d'Athènes.

«C'est à l'IAAF d'interpréter les règlements à savoir si la disqualification d'une athlète aura un impact sur les résultats de l'équipe américaine de relais», a dit le CIO.

Si on retire la victoire aux États-Unis, la Russie remettrait sa médaille d'argent et obtiendrait celle d'or. Elle serait suivie de la Jamaïque, puis de la Grande-Bretagne.

Les équipes féminines américaines avaient aussi dû rendre leurs médailes d'or au relais 4X400 m ainsi que celles de bronze au 4X100 m des Jeux de Sydney après que Marion Jones eut reconnu s'être dopée.

Par ailleurs, le CIO attend toujours les documents de l'Agence antidopage américaine avant de rendre un verdict dans le dossier de Tyler Hamilton, ce cycliste américain qu avait remporté le contre-la-montre à Athènes.

PLUS:pc