NOUVELLES

JO: Simon Whitfield courra à Toronto en préparation pour les Jeux de Londres

21/07/2012 09:20 EDT | Actualisé 20/09/2012 05:12 EDT

TORONTO - N'importe quel homme ordinaire en fin de trentaine et père de deux enfants serait très difficilement motivé à se réveiller tôt le matin pour un jogging, mais ce n'est définitivement pas le cas pour Simon Whitfield.

À son dernier événement préparatoire avant de s'envoyer pour Londres en vue des Jeux d'été, l'athlète de 37 ans sera à la ligne de départ du Festival du triathlon de Toronto, à 6 h 58 tapant.

«Ça mettra bien la table pour la course de Londres», a mentionné Whitfield, qui a déjà couru à deux reprises sur le parcours olympique de cette année.

À Londres, Whitfield devra nager 1500 mètres, rouler sur son vélo sur une distance de 43 kilomètres et terminer avec une course à pied de 10 kilomètres à ses quatrièmes Jeux olympiques en carrière, près de 12 ans après qu'il eut surpris le monde entier en remportant une médaille d'or lors des Jeux de Sidney.

Seulement quelques semaines après avoir été choisi comme porte-drapeau du Canada pour la cérémonie d'ouverture de vendredi au Stade olympique, Whitfield assure que rien n'a vraiment changé dans sa vie depuis.

«Je vais être parfaitement honnête: en ce moment, tout ce que je fais c'est m'entraîner, m'entraîner, m'entraîner, et me concentrer, me concentrer, me concentrer, a dit Whitfield. Je suis honoré d'avoir été élu porte-drapeau, mais je continue tout de même à faire ce que j'aime, c'est-à-dire m'entraîner et me concentrer.»

Après avoir gagné l'or à Sidney, la carrière de Whitfield a pris son envol. Il a remporté 14 coupes du monde, l'or aux Jeux du Commonwealth en 2002 et l'argent lors des Jeux de Pékin en 2008.

Whitfield n'est pas monté sur un podium depuis une victoire en coupe du monde en 2009, mais il ne laissera pas cette disette le déconcentrer à l'aube des Jeux de Londres.

«Mes attentes sont les mêmes, a déclaré Whitfield samedi, lui qui sait très bien que ses adversaires seront jeunes et qu'il n'est plus l'athlète de 25 ans qu'il était lorsqu'il a décroché l'or à Sidney. Soyons honnêtes, il y a deux jeunes britanniques [les frères Alistair et Jonathan Brownlee] qui sont plus que prêts à casser la baraque. Tout ce que je peux faire, c'est me préparer, me préparer et encore me préparer.»

Et c'est exactement ce qu'il a fait au cours des trois dernières semaines à Hamilton, en courant aux côtés des marathoniens canadiens Reid Coolsaet et Eric Gillis. Il fait également des longueurs dans la piscine du campus de l'Université McMaster et s'entraîne sur son vélo en compagnie d'Andrew Yorke.

Whitfield devra attendre 10 jours entre la cérémonie d'ouverture de vendredi et la journée de sa course. Il s'entraînera évidemment à tous les jours entre-temps, excepté le 3 août, une journée de congé qu'il prévoit s'accorder pour passer du temps avec sa famille et se changer les idées.

«C'était également important pour ma femme et moi que mes filles soient là, puisque ce seront probablement mes derniers Jeux», a précisé Whitfield.

PLUS:pc