NOUVELLES
21/07/2012 02:09 EDT | Actualisé 20/09/2012 05:12 EDT

Au moins 90 morts dans les violences en Syrie samedi (OSDH)

Au moins 90 personnes, en majorité des civils, ont péri dans les violences en Syrie samedi, premier jour du jeûne du ramadan pour les autorités, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Parmi les morts figurent 41 civils, 29 soldats et 20 rebelles.

La province d'Idleb, dans le nord, paie le plus lourd tribut avec 12 civils tués dans des bombardements, selon l'OSDH.

A Damas, sept des douze civils tués l'ont été par des tireurs embusqués. Et fait nouveau, à Bab Touma, un quartier chrétien du vieux Damas, un couple et leur fils ont été tués par des "hommes armés inconnus", selon l'OSDH.

Par ailleurs, les corps de deux habitants ont été découverts dans leur maison sans qu'on puisse déterminer quand ils ont été tués dans le quartier de Midane, dans le sud de Damas.

Midane a été le théâtre de combats violents entre rebelles et unités des forces spéciales et de la Garde républicaine qui ont repris vendredi son contrôle.

Dans la province méridionale de Deraa, où la journée de vendredi avait déjà été très meurtrière, quatre civils et trois rebelles ont été tués.

La rébellion a connu ses pertes les plus lourdes à Homs (centre), ville symbole de la "révolution" où 7 rebelles ont péri dans des combats. Quatre civils sont morts dans des bombardements à Rastane, toujours dans la province de Homs.

Jeudi avait été la journée la plus meurtrière en Syrie depuis le début de la contestation en mars 2011 avec plus de 300 morts, en majorité des civils, tuées.

rd-kat/hj

PLUS:afp