NOUVELLES
21/07/2012 11:07 EDT | Actualisé 20/09/2012 05:12 EDT

Après avoir chassé l'éléphant, le roi d'Espagne perd la présidence du WWF

MADRID - La branche espagnole du Fonds mondial pour la nature (WWF) a déchu le roi Juan Carlos de son titre de président honoraire — un poste qu'il occupait depuis 1968 — après avoir décidé que son récent safari pour chasser des éléphants était incompatible avec l'objectif de l'organisme de préserver des espèces en danger.

L'annonce de samedi est la plus récente d'une série de mauvaises nouvelles pour la famille royale espagnole, qui a été placée sur la sellette en raison d'autres scandales.

Le fonds a déclaré par voie de communiqué que «bien que les chasses du genre soient légales et réglementées», le WWF a reçu «plusieurs messages de détresse de la part de ses membres et de la société en général».

L'organisme a ajouté que des membres avaient voté lors d'une réunion, samedi, pour «se débarrasser du président honoraire» par une majorité substantielle de 226 votes contre 13.

Le palais royal a refusé de commenter l'annonce dans l'immédiat.

Plusieurs Espagnols ont été abasourdis d'apprendre, en avril, que le roi s'était rendu en secret au Bostwana pour y chasser l'éléphant, même s'il était largement connu qu'il était président de la branche espagnole du fonds.

Une telle opulence a également choqué le pays au moment où le taux de chômage national oscille autour de 25 pour cent, l'économie se contracte et des rumeurs circulent quant à la nécessité d'obtenir un sauvetage financier.

Le public espagnol n'a appris l'existence du safari que lorsque le roi a dû rentrer par avion privé pour être soigné d'urgence à la suite d'une fracture de la hanche subie pendant son voyage.

La famille royale est d'ailleurs sous le feu des projecteurs des médias, mais pas pour les bonnes raisons. Le beau-fils du roi, Inaki Urdangarin, est un suspect dans une affaire de corruption, et est accusé d'avoir utilisé son influence pour frauder plusieurs millions d'euros en contrats publics par le biais d'une fondation supposément sans but lucratif qu'il a mise sur pied.

À Pâques, le petits-fils de 13 ans du roi, Felipe Juan Froilan, s'est tiré dans le pied avec un fusil, bien que la loi espagnole stipule qu'une arme ne peut être manipulée par les gens âgés de moins de 14 ans.

Mardi, le roi a accepté une réduction de salaire dans un geste de solidarité avec les fonctionnaires qui seront privés de leur traditionnel bonus de Noël dans le cadre des plus récentes mesures d'austérité gouvernementales.

Les salaires de Juan Carlos et du prince Felipe seront réduits d'environ 7 pour cent, à approximativement 272 000 euros (334 000 $) et 131 000 euros (160 000 $), en accord avec la politique gouvernementale, a indiqué le palais royal.

PLUS:pc