NOUVELLES
20/07/2012 01:17 EDT | Actualisé 19/09/2012 05:12 EDT

Plus de policiers et de programmes pour les jeunes, suggère McGuinty à Toronto

TORONTO - Le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty, reconnaît qu'il faut plus de ressources policières pour contrer le problème du port d'armes à Toronto, mais affirme que ce n'est pas la seule solution possible.

M. McGuinty s'est rendu vendredi sur les lieux de la fusillade qui a fait deux morts et 23 blessés lundi dans un quartier de l'est de Toronto.

Le premier ministre a visité le Boys and Girls Club de Scarborough-Est en après-midi pour un tête-à-tête avec des représentants de la communauté locale qui travaillent à prévenir la violence et tâchent de convaincre les jeunes de se tenir loin des gangs de rue.

L'édifice abritant l'organisme est situé sur le chemin Galloway, le territoire que revendique l'un des gangs de rue les plus notoires la Ville reine, les Galloway Boys.

M. McGuinty a soutenu qu'il fallait trouver une approche équilibrée pour cibler les causes du crime, incluant le chômage chez les jeunes.

«Il faut ajouter plus de policiers, oui, mais ce n'est qu'une partie de la solution. Il faut garder en tête que pour relever ce défi, il faut être ouvert aux réalités et approcher ce problème avec les policiers, mais aussi avec des programmes qui répondent aux besoins des jeunes», a nuancé le premier ministre McGuinty.

«Nous allons utiliser cette information retirée aujourd'hui (vendredi) pour mieux informer notre rencontre avec les autres représentants, le maire Ford, le chef de police et un représentant fédéral», a-t-il poursuivi en référence à sa rencontre avec les intervenants du Boys and Girls Club.

Le premier ministre McGuinty a fait appel aux suggestions de la communauté avant son entretien de lundi avec le maire de Toronto, Rob Ford, et le chef de police Bill Blair.

Le maire Ford a lancé qu'il refusait d'injecter davantage d'argent dans les programmes pour écarter les jeunes des gangs et des fusils, programme qu'il qualifie de «cajoleries des truands».

La police de Toronto a indiqué jeudi qu'elle avait arrêté un homme en rapport avec la sanglante fusillade survenue lors d'une fête, lundi.

Nahom Tsegazab, âgé de 19 ans, a été accusé d'avoir fait feu avec une arme de façon imprudente en lien avec ces événements. Il n'est toutefois pas tenu responsable de la mort de Shyanne Charles, 14 ans, et Joshua Yasay, 23 ans.

Nahom Tsegazab a été blessé lors de la fusillade et demeure sous supervision à l'hôpital. Les policiers de Toronto recherchent toujours activement au moins un autre suspect.

PLUS:pc