NOUVELLES
20/07/2012 05:41 EDT | Actualisé 19/09/2012 05:12 EDT

Metalurgs-Legia en Europa League: 16 arrestations autour du match

Seize personnes ont été arrêtées jeudi pour des violences et des troubles à l'ordre public à Liepaja (Lettonie), où le club local de Metalurgs a fait match nul 2-2 avec le Legia Varsovie pour le 2e tour préliminaire aller de l'Europa League, a annoncé vendredi la police.

La police a arrêté des supporteurs polonais et des habitants de ce port de la Baltique, a-t-elle précisé. "C'est le moindre mal auquel on pouvait s'attendre à l'occasion de ce match", a commenté le directeur régional de la police, Normunds Grubis.

Quelque 1.500 supporteurs polonais avaient fait le déplacement, parmi lesquels 200 à 300 hooligans, a estimé la police.

Treize supporteurs du Legia en chemin pour le match de Liepaja avaient déjà été arrêtés un peu plus tôt jeudi à leur passage dans la station balnéaire lituanienne de Palanga, où ils avaient provoqué des troubles.

Les Polonais arrêtés à Liepaja ont été interpellés pour ivresse et désordres, pour avoir badigeonné des inscriptions sur des immeubles et un monument aux marins disparus et allumé des feux de Bengale, selon la police locale.

La police polonaise estime sa "population" de hooligans à 5.000 individus, beaucoup plus attachés à leurs clubs qu'à l'équipe nationale.

Malgré les craintes de débordements de la part de ces hooligans, la dernière Coupe d'Europe des nations, organisée en juin en Pologne et en Ukraine, n'a donné lieu qu'à très peu d'incidents.

Une poignée de hooligans russes s'en étaient pris à des stadiers, certains étant frappés alors qu'ils étaient à terre, à Wroclaw le 8 juin. Quatre jours plus tard, la police avait interpellé quelque 200 personnes à Varsovie, majoritairement des Polonais, lors d'accrochages avec des supporters russes en marge de Pologne-Russie (1-1).

mjc-jwf/gv/eb

PLUS:afp