NOUVELLES
20/07/2012 08:24 EDT | Actualisé 19/09/2012 05:12 EDT

Manifestations de faible ampleur à Damas, tirs sur la foule à Alep (ONG)

Des manifestations de faible ampleur se sont déroulées vendredi à Damas où l'armée mène une contre-offensive pour reprendre le contrôle de quartiers rebelles, et les forces de l'ordre ont ouvert le feu sur des protestataires à Alep, deuxième ville du pays, selon une ONG.

Le slogan des manifestants ce vendredi, jour de prière, est "Le ramadan de la victoire sera écrit à Damas", en allusion à la "bataille de libération" de la capitale syrienne lancée en début de semaine par les rebelles.

"Des manifestants sont sortis de plusieurs mosquées à Midane", quartier près du centre-ville repris le matin par l'armée, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Selon Rami Abdel Rahmane, président de l'OSDH, il s'agissait de manifestations courtes et de faible ampleur.

D'autres manifestants sont sorties dans la rue à Mazzé, un quartier huppé de l'ouest de la capitale syrienne, "réclamant la chute du régime et l'exécution du président syrien" Bachar al-Assad, selon l'ONG.

Par ailleurs, les forces de sécurité ont tiré sur une foule à Alep (nord) pour disperser une grande manifestation dans la ville, a ajouté l'OSDH sans faire état de bilan dans l'immédiat.

Près de Damas, un jeune homme a été tué dans des tirs à Daraya et quatre civils dans des bombardements de l'armée sur Erbine, a en outre indiqué l'OSDH. A Damas même, un chauffeur de taxi a été tué à Kafar Soussé (sud-est) à un barrage, selon l'ONG.

ram/kat/tp

PLUS:afp