Huffpost Canada Quebec qc

Maison piégée à Barrie : nouvelles évacuations

Publication: Mis à jour:
BARRIE EXPLOSIVES HOME
CP

Des voisins d'une résidence truffée d'explosifs qui avaient pu rentrer chez eux ont de nouveau dû être évacués vendredi.

La veille, après une semaine d'attente, les résidents de la paisible banlieue de Toronto avaient eu le feu vert pour retourner à leur domicile après que les policiers se soient rendus dans une résidence dans le cadre d'une enquête pour meurtre vieille de 34 ans.

En plus d'arrêter deux suspects sur place, les enquêteurs ont été surpris de découvrir des engins explosifs et des produits chimiques instables.

Le retour à la maison de déplacés a été repoussé à de nombreuses reprises depuis une semaine. Plusieurs vivaient dans des hôtels, d'autres chez des parents et des amis.

La fouille de la résidence a pris beaucoup plus de temps que prévu.

La porte-parole de la Police de Barrie, Angela Buttler, avait expliqué que chaque fois que les agents pensaient faire une percée, ils faisaient de nouvelles découvertes qui annonçaient des complications supplémentaires.

La maison était notamment truffée de dispositifs conçus pour tuer ou blesser, qui sont actionnés quand quelqu'un s'en approche ou déplace un objet apparemment inoffensif.

Les policiers ont provoqué l'explosion de plus de 50 de ces dispositifs dans la maison.

Des accusations en lien avec ces explosifs pourraient être déposées contre Donald Feldhoff et William Feldhoff qui font déjà face à des accusations liées à un meurtre perpétré il y a 34 ans.

Une affaire qui remonte à 1978

Donald Feldhoff, 54 ans, fait face à une accusation de meurtre prémédité, tandis que son père, William Feldhoff, 75 ans, est accusé d'avoir été complice après les faits en lien avec le meurtre de Michael Traynor, perpétré en 1978.

Michael Traynor avait été porté disparu en septembre 1978, alors qu'il était âgé de 26 ans. Quelques semaines plus tard, les policiers avaient retrouvé son corps dans des broussailles près d'une route du comté de Springwater.

Sur le web

Explosifs à Barrie: les résidants évacués peuvent rentrer chez eux

La police a découvert 80 explosifs dans une maison de Barrie

Ontario: un quartier a été évacué pour fouiller une maison bourrée d'explosifs

Un meurtre remontant à 1978 force l'évacuation de maisons à Barrie, en Ontario

Police find 50 homemade bombs in Barrie, Ontario home, expect to find more