Luke Skywalker est à Montréal dans le cadre du festival Fantasia (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
MARK HAMILL
HPQc

Il n'a pas changé...ou si peu. Malgré les années, à 61 ans, l'acteur américain Mark Hamill ressemble encore et toujours à son rôle mythique de Luke Skywalker dans Star Wars. Le même regard, le même pouvoir charismatique. De passage à Montréal pour accompagner la première mondiale du thriller Sushi Girl dans le cadre du festival Fantasia, nous l'avons rencontré pour savoir si la force est toujours avec lui.

T-shirt bleu sous une chemise ouverte et café Starbuck à la main, Mark Hamill se la joue relaxe en cette journée de presse. On craint un peu la réaction lorsqu'on lui demande très candidement si son rôle de Luke Skywalker ne l'a pas trop pesé tout au long de sa carrière. La question a certainement dû lui être posée un million de fois. «Ah! Vous savez, il a du bon et du mauvais en toutes choses. En ce qui concerne ma propre expérience, je peux vous dire qu'il a eu plus de bon que de mauvais », répond-il sobrement.

Toutefois, l'acteur avoue avoir eu du mal à se défaire de son personnage qui continue toujours de le hanter. En 2003, il a repris son rôle de Jedi pour parodier son personnage dans un des épisodes de Family Guy. «À l'époque de Star Wars, les gens venaient me parler comme si je les connaissais depuis toujours. J'étais devenu une de leur connaissance. Maintenant, on me reconnait plus comme le grand-père de Luke!»

D'ailleurs, beaucoup pensent que l'acteur n'a pas fait grand-chose entre Star Wars et aujourd'hui et qu'autant de renommée l'a forcément poussé à prendre sa retraite. «Le public est toujours étonné quand je leur dit que je n'ai pas arrêté de travailler». Entre le doublage de personnages de dessins animés (la voix du Joker dans le cartoon Batman c'est lui!) et les comédies musicales, Mark Hamill n'a jamais décroché.

Des rôles de méchants ou d'individus étranges comme pour casser cette image un peu trop gentille qu'on lui colle trop facilement à la peau. C'est d'ailleurs poussé à son paroxysme dans le film Sushi Girl où Mark Hamill interprète un monstrueux sadique martyrisant sa victime avec délectation. C'est vrai qu'on est loin de l'innocence presque naïve de Luke Skywalker.

«Même si je sais que les gens ont une vision de moi bien précise, je n'accepte pas de jouer en fonction de cela. En fait, j'essaye de mettre les choses en perspective en interprétant de nouveaux personnages avec le plus de vérité possible», relate-t-il.

Disons que pour le très «tarantiniesque» Sushi Girl, le pari est amplement réussi. Méconnaissable, Mark Hamill devient pour l'occasion un psychopathe maniéré. Invité avec quatre autres criminels pour fêter la libération de prison d'un des leurs, la dégustation de sushi vire illico presto en règlement de compte sanguinolent. «J'ai eu beaucoup de plaisir à faire ce personnage», dit l'acteur qui espère qu'on lui en proposera d'autres.

En attendant, imaginons que le réalisateur Georges Lucas propose à Mark Hamill de revenir interpréter Luke Skywalker pour un nouveau Star Wars, oui ou non? «Ça dépend, combien il est prêt à payer», déclare le principal intéressé. Décidément, il reste beaucoup de force en lui.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Mark Hamill de passage à Montréal
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Mark Hamill : l'acteur contre-attaque

Sushi Girl La dernière Cène