NOUVELLES
20/07/2012 07:39 EDT | Actualisé 19/09/2012 05:12 EDT

L'exode des Syriens

La recrudescence des violences en Syrie et notamment dans la capitale Damas a accru l'exode des Syriens qui ont fui par milliers ces derniers jours pour se réfugier dans des pays voisins.

Depuis cinq jours, plusieurs quartiers de Damas sont le théâtre de violents combats entre rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) et armée qui mène des bombardements notamment à l'aide d'hélicoptères. Mercredi, un attentat à Damas a tué quatre responsables de l'appareil sécuritaire, dont le beau-frère du président Bachar al-Assad.

LIBAN

Jusqu'à 30.000 Syriens ont fui au Liban durant les dernières 48 heures, a déclaré vendredi le Haut commissariat aux réfugiés de l'ONU (HCR). "Selon les informations, ils sont entre 8.500 à 30.000 qui ont passé cette frontière au cours des dernières 48 heures" (...) Il y a un véritable exode vers le Liban".

Une source sécuritaire libanaise avait indiqué jeudi que plus de 18.600 Syriens s'étaient réfugiés au Liban en deux jours, "parmi eux de nombreux sont originaires de Damas et de sa province".

Selon le HCR, plus de 26.900 Syriens sont officiellement inscrits comme réfugiés au Liban, mais leur nombre serait en fait bien supérieur selon des militants des droits de l'Homme.

IRAK

Plusieurs "milliers" de familles irakiennes installées en Syrie ont franchi la frontière pour rentrer en Irak après avoir été "agressées" par des fidèles du régime, ont indiqué jeudi les autorités irakiennes, selon lesquelles "la totalité des postes-frontières entre l'Irak et la Syrie est désormais sous le contrôle de l'ASL".

Selon le HCR, fin 2010, environ 1,5 million de réfugiés irakiens, qui avaient fui la violence dans leur pays, vivaient en Syrie. Seuls 150.000 étaient dûment enregistrés.

TURQUIE

Depuis le début en mars 2011 de la révolte réprimée dans le sang par le régime Assad, plus de 43.000 Syriens ont cherché refuge en Turquie où ils vivent dans des camps aménagés près de la frontière, qui abritent aussi des forces opposées au régime et composées surtout de déserteurs de l'armée.

Les rebelles syriens ont pris le contrôle vendredi d'un poste-frontière avec la Turquie après de violents combats avec l'armée. Le poste de Bab al-Hawa est situé dans la province syrienne d'Idleb (nord-ouest).

JORDANIE

Selon les autorités, près de 140.000 Syriens ont trouvé refuge en Jordanie. Plus de 27.000 d'entre eux sont enregistrés comme réfugiés.

Enfin, le HCR s'est déclaré dans l'incapacité vendredi de donner un chiffre précis du nombre de déplacés en Syrie. La semaine dernière, le HCR partait d'une estimation de un million de déplacés à l'intérieur du pays depuis mars 2011.

acm/bc/sw

PLUS:afp