NOUVELLES
20/07/2012 05:06 EDT | Actualisé 19/09/2012 05:12 EDT

Le TSX recule avec les matières premières et les inquiétudes sur la zone euro

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse vendredi, les cours des matières premières ayant cédé du terrain en raison des inquiétudes persistantes au sujet de la crise des dettes en Europe.

L'indice composé S&P/TSX a cédé 42,79 points à 11 622,91 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a avancé de 5,32 points à 1196,19 points.

Le dollar canadien s'est déprécié de 0,48 cent US à 98,75 cents US après avoir fermé jeudi à un sommet de deux mois.

Les courtiers ont pris connaissance de nouvelles données témoignant d'une hausse de 0,3 point de pourcentage de l'inflation annuelle au Canada en juin. Sur une base mensuelle, les prix ont cependant chuté de 0,4 pour cent par rapport au mois de mai.

Les marchés américains ont reculé avec la publication de résultats financiers mitigés de la part de certains poids lourds, notamment Microsoft, General Electric et Xerox.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a culbuté de 120,79 points à 12 822,57 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a chuté de 40,6 points à 2925,3 points et que l'indice élargi S&P 500 a cédé 13,85 points à 1362,66 points.

L'inquiétude des investisseurs a grimpé d'un cran lorsque le rendement des obligations espagnoles de 10 ans a atteint 7,05 pour cent, par rapport à 6,98 pour cent jeudi. Un taux de sept pour cent ou plus est généralement considéré comme insoutenable à long terme.

Ces rendements ont progressé malgré l'approbation, par les ministres des Finances des 17 pays membres de la zone euro, du plan de sauvetage pour les banques espagnoles.

Les investisseurs redoutent de voir le gouvernement espagnol devoir demander lui-même une aide financière en raison des nouveaux coûts qui pourraient émerger dans le cadre du sauvetage de ses banques.

Par ailleurs, le principal indice boursier de l'Espagne a culbuté de six pour cent après que le pays eut averti que sa récession se poursuivrait jusqu'en 2013.

À Toronto, l'indice phare du TSX a clôturé la semaine sur un gain hebdomadaire de 0,94 pour cent. La plupart de cette hausse est attribuable à l'espoir qu'entretiennent les opérateurs vis-à-vis des banques centrales, qu'ils aimeraient voir annoncer de nouvelles mesures de relance pour assurer que la reprise économique reste sur les rails.

Le secteur torontois de l'énergie a retraité vendredi de 0,47 pour cent, le cours du pétrole brut ayant reculé de 1,22 $ US à 91,44 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Le baril d'or noir avait pris près de 3 $ US la veille, avec l'escalade des tensions au Moyen-Orient. L'action de Cenovus Energy (TSX:CVE) a perdu 40 cents à 32,54 $.

Le cours du pétrole brut a pris environ cinq pour cent au cours de la dernière semaine. Le marché s'inquiète essentiellement des possibles actions de l'Iran pour bloquer les livraisons de pétrole dans le détroit de Hormuz, où transite environ 20 pour cent de la production mondiale de pétrole chaque jour.

Le secteur des métaux de base a rendu près de deux pour cent, le cours du cuivre ayant notamment perdu 9 cents US à 3,45 $ US la livre à New York. L'action de First Quantum Minerals (TSX:FM) a effacé 33 cents à 17,95 $.

Le groupe de la technologie s'est déprécié de 1,53 pour cent, tiré vers le bas par l'action de Groupe CGI (TSX:GIB.A), qui a cédé 50 cents à 23,83 $, et celle de Research In Motion (TSX:RIM), s'est départie de 16 cents à 6,87 $.

Les pertes du TSX ont été atténuées par un gain d'environ 0,5 pour cent du secteur aurifère. Le cours du lingot d'or à New York a grimpé de 2,40 $ US à 1582,80 $ US l'once. L'action de Goldcorp (TSX:G) a avancé de 44 cents à 34,04 $.

PLUS:pc