NOUVELLES
20/07/2012 09:59 EDT | Actualisé 19/09/2012 05:12 EDT

Le pétrole en baisse à New York, pénalisé par des prises de bénéfices

Les cours du pétrole se repliaient vendredi à New York, sous le coup de prises de bénéfices, après avoir terminé la veille à un plus haut depuis la mi-mai, dans un marché par ailleurs inquiet pour la croissance chinoise.

Vers 13H25 GMT, le baril de référence pour livraison en août, dont c'est le dernier jour de cotation, cédait 1,50 dollar à 91,16 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après s'être envolé la veille à son plus haut niveau en clôture depuis le 17 mai.

Les cours de l'or noir marquaient ainsi une pause après s'être appréciés de plus de 2,50 dollars jeudi à New York, comme à Londres, dopés par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient.

"Nous avons assisté à une très forte hausse hier, et en l'absence de nouveaux gros titres chocs au cours des dernières heures, la tendance haussière du marché s'essouffle", une partie des courtiers en profitant pour engranger des bénéfices, a expliqué Phil Flynn, de Price Futures Group.

La présence de "signes montrant un ralentissement de la demande (...) et de la croissance chinoises, tels que la hausse des réserves de brut en Chine en juin de 4,8% par rapport au mois précédent et une décélération de l'activité des raffineries en Chine, freinent l'entrain du marché", a précisé l'expert.

En outre, des déclarations du gouvernement chinois qui ont "laissé apparaître son inquiétude au sujet de la formation d'une bulle immobilière dans le pays, éloignent encore la possibilité de nouvelles mesures de relance de l'économie chinoise", a ajouté M. Flynn.

Pékin a annoncé vendredi qu'il allait maintenir un contrôle étroit sur le secteur de l'immobilier, qui a connu par endroits un léger rebond au mois de juin malgré le ralentissement général observé dans la deuxième économie mondiale.

Cependant, "les tensions au Moyen-Orient vont rester au centre des attentions des investisseurs" ce vendredi et "les risques géopolitiques continuent de soutenir le marché, après l'escalade de violence enregistrée ces derniers jours en Syrie", a souligné Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

ppa/sl/sam

PLUS:afp