NOUVELLES
20/07/2012 11:25 EDT | Actualisé 19/09/2012 05:12 EDT

Haniyeh salue la première rencontre entre le Hamas et un président égyptien

Le chef du gouvernement Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, s'est félicité vendredi de la rencontre entre le président égyptien Mohamed Morsi et le chef du mouvement islamiste palestinien, Khaled Mechaal, une première entre l'Egypte et le Hamas.

"Le précédent occupant du palais était impliqué dans le siège et peut-être la guerre contre Gaza et a refusé pendant des années toute rencontre avec la résistance et ses hommes", a déclaré M. Haniyeh lors du prêche du vendredi, en allusion au président égyptien déchu Hosni Moubarak.

"Mais hier, le président Mohamed Morsi a reçu les dirigeants du Hamas et cela est le fruit de la patience et de l'endurance de la population de Gaza et exprime la volonté de la révolution", a souligné le chef du gouvernement Hamas, qui doit être reçu à son tour par M. Morsi la semaine prochaine.

"Le printemps arabe continuera jusqu'à l'effondrement de tous les piliers de l'oppression et de la tyrannie", a prédit M. Haniyeh, affirmant que "le temps du règne par la contrainte est révolu et celui du califat bien guidé va s'ouvrir".

Il rencontrera M. Morsi la semaine prochaine pour discuter "de la réconciliation palestinienne, du siège israélien de la bande de Gaza, de la situation au point de passage de Rafah et de questions politiques", a déclaré jeudi à l'AFP le directeur du bureau de presse de son gouvernement, Hassan Abou Haschich.

Le ministère des Affaires étrangères du gouvernement Hamas a accusé jeudi soir dans un communiqué "des organes exécutifs en Egypte de faire obstacle à l'acheminement de carburant du Qatar dans la bande de Gaza" pour faire fonctionner l'unique centrale électrique du territoire, en référence à un don de 30 millions de litres de diesel dont la livraison a commencé en juin, avec des mois de retard.

"Si les choses continuent de cette manière, le gouvernement pourrait décider d'arrêter de recevoir du carburant à partir de l'Egypte pour en garantir la livraison de manière certaine et dans les quantités nécessaires au fonctionnement de la centrale", selon le texte.

Le départ sous la pression populaire de M. Moubarak en février 2011 puis l'annonce en juin 2012 de l'élection de M. Morsi ont été célébrés dans la liesse à Gaza par le Hamas.

my-sst/feb

PLUS:afp