NOUVELLES
20/07/2012 05:16 EDT | Actualisé 19/09/2012 05:12 EDT

Fusillade lors de la première de «Batman» au Colorado: 12 morts

AURORA, États-Unis - Un homme armé portant un masque à gaz a lancé des engins fumigènes avant d'ouvrir le feu dans une salle du cinéma du Colorado qui présentait le dernier film de la trilogie «Batman» dans la nuit de jeudi à vendredi, tuant 12 personnes et en blessant des dizaines d'autres. Il s'agit de l'une des pires tueries de l'histoire récente des États-Unis.

Le chef de la police d'Aurora, Dan Coates, a indiqué qu'il y avait en tout 70 victimes, en comptant les blessés, mais toutes n'avaient pas été blessés par balles. Onze personnes reposaient dans un état jugé critique.

Deux des 12 tués sont décédés des suites de leurs blessures. Les 10 autres sont mortes dans la salle de cinéma.

Les policiers prévoient rencontrer bientôt les familles des victimes, dès qu'ils auront obtenu la liste des personnes identifiées.

Les spectateurs étaient nombreux pour la séance de minuit au cinéma Century 16 d'Aurora, en banlieue de Denver. Le dernier épisode de la trilogie «Batman», «The Dark Knight Rises», est l'un des films les plus attendus de l'été.

Quand la fumée a commencé à se répandre dans la salle, certains spectateurs ont pensé qu'il s'agissait d'une mise en scène organisée dans le cadre de la première du film. Ils ont ensuite vu la silhouette d'un homme armé émerger de la fumée, à l'avant de la salle.

«Des douilles me tombaient sur la tête, elles me brûlaient le front», a raconté une spectatrice, Jennifer Seeger, qui se trouvait à environ 1,50 mètre du tireur. Elle a eu le réflexe de plonger vers le sol.

Le tireur n'arrêtait de tirer que pour recharger ses armes, a-t-elle expliqué. «C'était "bam, bam, bam", à quelques secondes d'intervalle. Il rechargeait et tirait, et quiconque essayait de fuir se faisait tout simplement tuer», a-t-elle ajouté. Elle a affirmé que l'homme était vêtu d'une tenue noire semblable à celle portée par les unités d'intervention spéciale.

Le tireur a été arrêté peu après l'attaque. Les autorités l'ont identifié comme étant James Holmes, un citoyen américain âgé de 24 ans qui étudiait en sciences neurologiques. L'homme aurait été quatre fusils dans des commerces locaux et 6000 cartouches par Internet.

Les autorités ne connaissent pas le mobile de son geste. Selon le FBI, rien n'indique que l'attaque soit liée à un groupe terroriste.

La fusillade a ravivé les souvenirs douloureux de la tuerie à l'école secondaire Columbine, en 1999, où deux élèves avaient tué 12 camarades de classe et un professeur. La ville de Columbine est située au Colorado.

L'attaque de vendredi est la fusillade la plus meurtrière à survenir aux États-Unis depuis qu'un psychiatre de l'armée a abattu 13 soldats et civils sur la base de Fort Hood, au Texas, en 2009.

James Holmes portait un gilet pare-balles et il était armé d'un fusil d'assaut, d'un fusil de chasse et d'une arme de poing de type Glock, selon Dan Coates. Les enquêteurs ont confirmé que l'assaillant a agi seul, a-t-il précisé.

Selon le chef de la police de New York, Raymond Kelly, le tireur avait teint ses cheveux en rouge et a déclaré «Je suis le Joker», l'ennemi de Batman.

Le chef de la police d'Aurora n'a pas voulu endosser l'information, mais il a confirmé avoir parlé à M. Kelly. Les deux hommes ont déjà travaillé ensemble à New York.

Les agents du FBI et la police locale ont découvert que l'appartement du suspect était piégé. Les autorités ont évacué cinq bâtiments du secteur en attendant de pouvoir neutraliser les matières explosives et inflammables qui se trouvent dans l'appartement.

«Je n'ai jamais vu une telle chose auparavant», a déclaré Dan Coates.

Les autorités ont indiqué que 10 corps se trouvaient toujours dans la salle de cinéma vendredi après-midi. Certaines des personnes blessées sont des enfants, le plus jeune étant un bébé de quatre mois qui a reçu son congé de l'hôpital. Les blessés ont été traités pour une exposition chimique, apparemment liée aux grenades fumigènes lancées par le tireur.

Le Pentagone a indiqué que trois membre de l'armée américaine avaient été blessés dans l'attaque. La ville d'Aurora abrite une importante base d'opérations du renseignement militaire, sur la base aérienne Buckley.

James Holmes était étudiant au doctorat en sciences neurologiques à l'université du Colorado à Denver, selon une porte-parole de l'établissement, Jacque Montgomery. Il s'apprêtait à quitter le programme, a-t-elle précisé.

La police a publié une déclaration de la famille du tireur. «Nos pensées vont vers ceux qui ont été impliqués dans cette tragédie et vers leurs proches», a affirmé la famille Holmes.

Le président Barack Obama a décidé d'interrompre sa tournée en Floride afin de regagner la Maison-Blanche.

«Comme nous le faisons lorsque nous sommes confrontés à des moments sombres, nous devons nous unir comme une famille américaine», a déclaré le président.

PLUS:pc