NOUVELLES
20/07/2012 12:22 EDT | Actualisé 19/09/2012 05:12 EDT

Funérailles officielles en l'absence d'Assad pour les dignitaires tués

Des funérailles officielles ont eu lieu vendredi pour les trois hauts responsables tués mercredi dans un attentat à Damas, en l'absence du président Bachar al-Assad, le vice-président Farouk al-Chareh étant toutefois présent, a rapporté l'agence officielle syrienne Sana.

Damas a fait ses adieux "aux héros martyrs lors d'une cérémonie officielle solennelle ce matin (vendredi) au Monument du martyr sur le mont Qassioun" qui surplombe la capitale, a rapporté l'agence.

Sana faisait référence au beau-frère du président syrien, Assef Chawkat, l'un des principaux responsables de la sécurité, au ministre de la Défense, le général Daoud Rajha, et au général Hassan Turkmani, chef de la cellule de crise mise en place pour mater la révolte, tués dans l'attaque.

Etaient présents à la cérémonie, le vice-président Farouk al-Chareh, le nouveau ministre de la Défense, Fahd al-Freij, ainsi que le secrétaire régional adjoint du Parti Baas au pouvoir, Mohammed Saïd Bakhitan, le président du Parlement, Mohammed Jihad Lahham, et le Premier ministre, Riad Hijab, ainsi que des ministres et des officiers supérieurs, selon l'agence Sana.

Les dépouilles ont été par la suite transférées vers les villes d'origine des trois responsables tués mercredi.

Le président Assad était absent de la cérémonie alors que des rumeurs avaient circulé à son sujet alimentées par son silence après l'attentat ayant tué les trois hauts responsables, membres de son cercle rapproché.

Coupant court aux spéculations, un conseiller du président avait affirmé jeudi à l'AFP que M. Assad se trouvait au palais présidentiel à Damas où "il dirige les destinées du pays".

La télévision d'Etat a d'ailleurs diffusé le même jour des images du chef de l'Etat en compagnie du nouveau ministre de la Défense.

L'attaque a été revendiquée par l'Armée syrienne libre (ASL, composée en majorité de déserteurs) qui avait annoncé la veille "la bataille pour la libération de Damas".

Le chef de la Sécurité nationale, Hicham Ikhtiar, blessé dans le même attentat a succombé vendredi à ses blessures, a annoncé la télévision d'Etat.

rim/feb/sbh

PLUS:afp