NOUVELLES

Fusillade de Denver: une « tragédie absurde » pour le réalisateur de Batman, Christopher Nolan

20/07/2012 08:16 EDT | Actualisé 19/09/2012 05:12 EDT
Getty Images

La fusillade dans un cinéma bondé de la banlieue de Denver, qui a fait 12 morts et 59 blessés, lors d'une première du tout nouveau Batman est une "tragédie absurde", a dénoncé le réalisateur du film, Christopher Nolan.

Pour le cinéaste oscarisé, qui a annulé la première française du film et une conférence de presse à Paris quelques heures après la tuerie, cet acte "intolérablement sauvage" a violé l'"innocence" du cinéma, sa "maison".

"Au nom du casting et de l'équipe, je voudrais exprimer notre profond chagrin face à cette tragédie absurde qui a frappé Aurora", a déclaré M. Nolan.

"Je ne vais pas prétendre connaître quoi que ce soit des victimes de la fusillade, mais seulement qu'ils étaient là la nuit dernière pour voir un film", a-t-il ajouté.

Christopher Nolan, qui a la double nationalité britannique et américaine, est le réalisateur de la trilogie Batman qui a débuté avec "The Dark Knight" en 2008 et dont "The Dark Knight Rises" constitue le dernier volet.

Il a aussi écrit et réalisé en 2010 le polar "Inception" qui a remporté quatre Oscars et a été nommé pour quatre autres. Le cinéaste avait également été nommé pour l'Oscar du meilleur scénario en 2002 pour "Memento".

"Je crois que les films sont l'une des plus grandes formes d'art américain et que partager la découverte d'une histoire qui se déroule sur un écran est un passe-temps à la fois joyeux et important", a dit M. Nolan.

"La salle de cinéma est ma maison, et l'idée que quelqu'un puisse violer cet espace innocent et plein d'espoir d'une façon aussi incroyablement sauvage est pour moi ravageur", a-t-il confié

"Rien de ce que nous pourrons dire pourra exprimer convenablement nos sentiments envers les innocentes victimes de cet épouvantable crime, mais nos pensées sont avec elles et leurs familles."

INOLTRE SU HUFFPOST

Tuerie au Colorado
Batman movie shooting
Après la fusillade, le recueillement