NOUVELLES
20/07/2012 06:28 EDT | Actualisé 19/09/2012 05:12 EDT

Condamné pour corruption, l'ex-chef de la police sud-africaine sort de prison

Jackie Selebi, l'ex-chef de la police nationale sud-africaine et ancien président d'Interpol qui purge une peine de quinze ans de prison pour corruption, va être libéré pour raisons de santé car il serait proche de la mort, a annoncé le gouvernement vendredi.

"M. Selebi va rentrer chez lui aujourd'hui" (vendredi), a indiqué le ministre des Services pénitentiaires Sibusiso Ndebele lors d'une conférence de presse.

"Le ministère a une capacité limitée pour apporter les soins palliatifs dont ont besoin certains délinquants", a-t-il expliqué, selon l'agence Sapa.

Atteint d'une insuffisance rénale grave, M. Selebi a besoin d'être placé sous dialyse. Un comité médical a recommandé en juin sa libération, ainsi que celle de cinq autres prisonniers dont trois sont déjà morts, a précisé le ministre.

Jackie Selebi, 62 ans, avait été incarcéré en décembre dans l'unité médicale de la prison centrale de Pretoria après que la Cour d'appel sud-africaine eut confirmé la peine de quinze ans de prison à laquelle il avait été condamné en août 2010.

Chef de la police de 2000 à 2009, il est le plus haut responsable du pays jamais condamné pour faits de corruption: il a été reconnu coupable d'avoir livré des informations secrètes de la police à des trafiquants de drogue, moyennant des cadeaux et pots-de-vin d'un montant estimé à 1,2 million de rands (120.000 euros), entre 2000 et 2005.

Son successeur Bheki Cele a été également épinglé pour corruption, suspendu puis remplacé pour une affaire de marché public douteux.

liu/clr/jlb

PLUS:afp