NOUVELLES
20/07/2012 09:33 EDT | Actualisé 19/09/2012 05:12 EDT

Combats d'une violence sans précédent à Alep, deuxième ville de Syrie (ONG)

Des combats d'une violence sans précédent ont éclaté vendredi dans plusieurs quartiers d'Alep, deuxième ville et capitale économique de Syrie, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"De violents combats se déroulent dans les quartiers Salaheddine, Aazamiyé Akramiyé et Ard el-Sabbagh entre l'armée régulière et des rebelles", a indiqué l'ONG, faisant état de "pertes humaines" sans plus de précisions. Les premiers combats avaient débuté jeudi soir.

Un deuxième front semble s'ouvrir au moment où de violents combats secouent depuis le 15 juillet la capitale Damas.

L'armée syrienne a lancé une contre-offensive et repris plusieurs quartiers où s'étaient retranchés les rebelles, notamment le quartier de Midane.

Restée au départ comme Damas à l'écart de la révolte populaire contre le régime de Bachar al-Assad, Alep s'est mobilisée au cours des derniers mois, notamment à l'Université, centre nerveux de la contestation dans cette grande ville commerçante du nord de la Syrie.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), trois rebelles ont été tués dans les combats et deux civils par les forces de sécurité à Alep.

Des manifestations se sont déroulés dans des quartiers d'Alep, où selon l'OSDH les forces de sécurité ont ouvert le feu pour disperser une grande manifestation tuant un civil.

Le slogan des manifestants ce vendredi, jour de prière, est "Le ramadan de la victoire sera écrit à Damas", en allusion à la "bataille de libération" de la capitale syrienne lancée en début de semaine par les rebelles.

La télévision d'Etat syrienne pour sa part a fait état d'une attaque des "terroristes" contre une académie de police de Khan al-Assal, à une dizaine de km à l'ouest d'Alep. Plusieurs rebelles ont été tués, selon la télévision publique.

ram-kat/sk/feb

PLUS:afp