NOUVELLES

Une ONG forme un collectif d'avocats pour la défense de militants du Golfe

19/07/2012 05:28 EDT | Actualisé 18/09/2012 05:12 EDT

Le Forum des associations civiles du Golfe, une ONG de libéraux, a annoncé jeudi la formation d'un collectif d'avocats pour défendre les militants des droits de l'Homme arrêtés dans des pays du Golfe.

Ce collectif de huit membres va "défendre les militants devant les tribunaux et pendant leur détention, en utilisant tous les moyens légaux", écrit le Forum dans un communiqué de son secrétaire général, Anwar al-Rachid.

Il invite les six membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG - Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Oman et Qatar) à faciliter la tâche du collectif.

L'avocat émirati Abdelhamid al-Kumaïti, qui a défendu l'an dernier cinq activistes accusés d'insultes à l'encontre de hauts responsables aux Emirats avant de bénéficier d'une grâce présidentielle, a été nommé coordinateur du collectif, qui reste ouvert à des bénévoles.

Selon le communiqué, les monarchies du CCG, riches en hydrocarbures, ont été touchées par la vague de manifestations du Printemps arabe et des militants se sont mobilisés pour réclamer plus de droits ainsi qu'une plus large participation à la vie politique.

Mais ces revendications ont été accueillies par des mesures répressives, dont des arrestations pour de longues périodes sans procès ni charges et un usage excessif de la force notamment, ayant motivé la formation de l'équipe, ajoute l'ONG.

Cette initiative fait suite à l'arrestation de dizaines de militants aux Emirats, en Arabie saoudite et à Oman, outre la poursuite des troubles et des détentions à Bahreïn.

Le Forum a fait état de l'arrestation mercredi aux Emirats de Salem al-Shehhi, un avocat et militant. Son interpellation fait suite à l'arrestation cette semaine de 13 militants islamistes, annoncée mercredi par Human Right Watch qui a demandé leur libération.

En Arabie saoudite, les autorités ont récemment arrêté plusieurs militants, alors que des dizaines de militants, réclamant plus de libertés et une amélioration de leurs conditions de travail, ont été arrêtés à Oman.

oh/tm/sw

PLUS:afp