NOUVELLES

Sahara occidental: Paris réitère son soutien au plan d'autonomie marocain

19/07/2012 02:58 EDT | Actualisé 18/09/2012 05:12 EDT

La France "appuie" toujours le plan d'autonomie proposé par le Maroc pour résoudre le conflit du Sahara occidental qui l'oppose au front Polisario, a déclaré jeudi à Rabat le ministre français chargé du Développement.

La France réitère cette position "qui n'a pas changé", a affirmé Pascal Canfin, lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre marocain délégué aux Affaires étrangères, Youssef Amrani.

"Nous appuyons (...) le plan d'autonomie marocain qui est pour nous la seule proposition crédible sur la table des négociations", a-t-il dit. Il a ajouté que la France "soutient" aussi la "recherche d'une solution politique à cette question sous l'égide des Nations Unies et conformément aux résolutions qui ont déjà été adoptées".

Lors d'une récente visite à Alger, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius avait souhaité un rapprochement des positions du Maroc et de l'Algérie sur ce dossier, précisant que la position de la France était celle "défendue par les Nations unies".

Le ministre français effectue au Maroc une visite de travail de deux jours, sa première depuis sa nomination.

Son interlocuteur marocain, M. Amrani a "remercié la France" pour le "rôle qu'elle joue dans l'accompagnement et le soutien aux causes marocaines".

Rabat propose une large autonomie du Sahara occidental -une ancienne colonie espagnole annexée en 1975 par le Maroc- avec un gouvernement et un parlement locaux, sous sa souveraineté, un plan que rejette le front Polisario, un mouvement indépendantiste soutenu par l'Algérie.

Le Polisario réclame l'indépendance de ce territoire ou un référendum pour lui permettre de déterminer librement son choix.

Par ailleurs, Pascal Canfin a plaidé à Rabat pour le "renforcement de la politique de développement" de son gouvernement avec le Maroc, le Sud de la Méditerranée et l'Afrique subsaharienne.

A Casablanca, M. Canfin -jeune écologiste- a visité un projet d'habitat social entrant dans le cadre de la lutte contre les bidonvilles ainsi qu'un autre projet près de Rabat relatif à l'électrification rurale notamment à l'aide de l'énergie solaire. Ce chantier est cofinancé par l'Agence française de développement (AFD).

mc/sb

PLUS:afp