NOUVELLES

Pékin et Moscou opposent leur veto à la résolution de l'ONU menaçant la Syrie

19/07/2012 10:50 EDT | Actualisé 18/09/2012 05:12 EDT

NATIONS UNIES (Sipa) — La Russie et la Chine ont opposé leur veto jeudi à la résolution de l'ONU menaçant la Syrie de sanctions pour mettre fin à seize mois de conflit.

Le vote, par onze voix pour, deux contre et deux abstentions, laisse en suspens l'avenir des 300 observateurs de l'ONU déployés en Syrie, dont le mandat expire vendredi.

L'ambassadeur de la Grande-Bretagne auprès de l'ONU, Mark Lyall Grant, qui avait défendu cette résolution, s'est dit "scandalisé" par ce troisième veto de la Russie et de la Chine.

L'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe Kofi Annan avait demandé aux cinq membres permanents du Conseil de sécurité de ne se réunir pour voter la résolution qu'une fois qu'ils auraient trouvé un accord.

Le projet de résolution présenté par la Grande-Bretagne notamment menaçait de sanctions non-militaires le régime du président Bachar el-Assad. Le texte, présenté dans le cadre du chapitre 7 de la Charte de l'ONU, pouvait, à terme, permettre l'usage de la force pour mettre fin au conflit. Mais Pékin et Moscou, membres permanents du Conseil de sécurité, s'opposent à tout emploi de la force contre leur allié syrien.

ljg/ir/AP-v509

PLUS:pc