NOUVELLES

Naufrage ferry à Zanzibar: aucun espoir de retrouver des survivants (police)

19/07/2012 12:10 EDT | Actualisé 18/09/2012 05:12 EDT

Au moins 62 corps ont été récupérés et il n'y avait plus d'espoir de retrouver de survivants parmi les au moins 83 disparus, après le naufrage mercredi d'un ferry au large de l'archipel tanzanien semi-autonome de Zanzibar, a indiqué jeudi le porte-parole de la police locale.

Selon ce porte-parole, Mohamed Mhina, 145 rescapés ont pu être sauvés par les secouristes. Les autorités de Zanzibar, se basant sur le manifeste, estiment que le ferry transportait 290 personnes, mais il n'est pas rare que ce type de bateaux soient surchargés et qu'une partie des passagers ne soient pas enregistrés.

"Les opérations se poursuivent", a déclaré Mohamed Mhina, excluant la possibilité de retrouver d'autres survivant près de 30 heures après le naufrage.

Le manifeste du bateau porte les noms de 250 adultes, 31 enfants et neuf membres d'équipage, selon les autorités de l'archipel. Un nombre encore indéterminé de touristes avaient embarqué sur le MV Skagit, qui a chaviré mercredi à la mi-journée.

Au moins deux Belges et quatre Allemands figurent parmi les rescapés ont indiqué leurs ministères des Affaires étrangères respectifs à Bruxelles et Berlin.

"Les informations que nous avons sont lacunaires mais, pour le moment, nous n'avons aucune indication du fait qu'il y aurait d'autres victimes belges", a indiqué un porte-parole du ministère belge, Joren Vandeweyer, cité par l'agence Belga.

"Il n'y a pas de présence confirmée de Français" à bord du ferry lors de l'accident, a indiqué jeudi à l'AFP l'ambassade de France à Dar es Salaam.

Omari Abdallan, l'administrateur de l'hôpital Mnazi Mmoja, à Zanzibar city, capitale de l'archipel, a affirmé que l'établissement avait soigné deux Israéliens et deux Allemands qui ont depuis quitté Zanzibar.

er-ayv/aud/hba

PLUS:afp