MADRID, 19 juil 2012 (AFP) - La police espagnole a chargé et tiré sur les manifestants avec des balles en caoutchouc jeudi soir à Madrid à la fin de la grande manifestation contre le plan de rigueur du gouvernement, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Les policiers ont chargé des petits groupes de manifestants et les ont battus avec des bâtons pour les disperser, dans le secteur de la Puerta del Sol, au centre de la capitale, alors qu'ils tentaient de rejoindre le Parlement, selon les journalistes.

Les manifestants étaient arrivés jusqu'aux barrières qui protègent les bâtiments du Congrès, avec un groupe de pompiers en première ligne.

Alors qu'une épaisse fumée s'élevait des poubelles en plastique incendiées, quelques manifestants ont décidé de suivre les pompiers en se rapprochant du parlement. La police est alors intervenue en chargeant, tandis que les manifestants répondaient en lançant des objets divers, notamment des bouteilles.

Les policiers ont tiré des balles en caoutchouc contre ces petits groupes qui se sont dispersés dans les rues adjacentes.

Plusieurs centaines de personnes, selon l'estimation des journalistes sur place, avaient auparavant participé à cette grande manifestation, qui s'est déroulée globalement sans incident.

Les syndicats avaient appelé jeudi à manifester dans 80 villes, sous le mot d'ordre "Ils veulent ruiner le pays. Il faut l'empêcher". Les manifestants ont ainsi exprimé leur refus au nouveau plan de rigueur du gouvernement espagnol, à la hausse de la TVA, aux coupes budgétaires qui frappent les fonctionnaires et les chômeurs.