NOUVELLES

L'Espagnol Alejandro Valverde remporte la 17e étape du Tour de France

19/07/2012 11:44 EDT | Actualisé 18/09/2012 05:12 EDT

PEYRAGUDES, France - L'Espagnol Alejandro Valverde s'est échappé dans l'ascension vers le port de Balès pour s'imposer jeudi dans la 17e étape du Tour de France.

Le coureur de Movistar a complété l'étape de 143,5 km disputée entre Bagnères-de-Luchon et Peyragudes en quatre heures 12 minutes et 11 secondes.

Le Britannique Bradley Wiggins (Sky) a conservé son maillot jaune au classement général et il est pratiquement assuré de remporter la Grande Boucle 2012.

«Je suis vraiment allé à fond, a déclaré Valverde. Et quand j'ai vu qu'il n'y avait plus que 500 mètres, vraiment j'étais heureux.»

Après une suspension de deux ans pour dopage, le vainqueur de la Vuelta espagnole de 2009 a effectué son retour avec succès.

«Cette victoire, pour moi, elle efface tout le passé, s'est extasié Valverde. Je pleure parce que c'est vraiment une grande émotion. Ç'a été pour moi un Tour très difficile avec toutes les chutes pour moi et mon équipe.»

Le Britannique Christopher Froome a terminé deuxième de l'étape au côté de son leader Wiggins, finissant 19 secondes derrière Valverde.

Wiggins conserve son avance de 2:05 sur Froome au classement général. Mais il a relégué à 2:41 l'Italien Vincenzo Nibali (Liquigas-Cannondale), troisième.

«Au sommet du Peyresourde, c'est la première fois que je me suis dit: peut-être que j'ai gagné le Tour», a indiqué Wiggins.

Thomas Voeckler (Europcar) a consolidé son maillot à pois en battant au sprint son principal rival, le Suédois Fredrik Kessiakoff (Astana), au sommet de plusieurs cols.

Froome a encore démontré sa supériorité en montagne sur Wiggins. Il a placé une accélération meurtrière à 5 km de l'arrivée pour lâcher Nibali. Puis il a laissé sur place Wiggins avant de ralentir son allure pour ne pas distancer le maillot jaune.

«Il a le talent. Mentalement, il est très fort, a dit Wiggins de Froome. C'est sûr qu'il peut gagner le Tour.»

Le contre-la-montre individuel de samedi peut encore permettre de faire des écarts. Mais Wiggins est un spécialiste de l'effort en solitaire, contrairement à Nibali.

L'Australien Cadel Evans (BMC) a de nouveau connu une journée difficile en montagne. Le tenant du titre a été décroché par le peloton dans l'ultime ascension vers la station de Peyragudes.

Par ailleurs, le champion du monde Mark Cavendish dit avoir chuté à cause d'un spectateur qui brandissait un drapeau alors qu'il se trouvait à environ 3 km de la ligne d'arrivée.

Cavendish, qui a terminé à 31:32 de Valverde, jeudi, a indiqué sur Twitter que le drapeau s'est emmêlé autour de son guidon.

Son vélo s'est brisé et Cavendish dit avoir souffert d'enflures aux jambes, mais il a dit s'attendre à pouvoir disputer l'étape de vendredi.

La 18e étape entre Blagnac et Brive-la-Gaillarde, longue de 222,5km, fera la part belle aux baroudeurs et sprinteurs.

PLUS:pc