Huffpost Canada Quebec qc

Les rebelles syriens contrôlent la frontière avec l'Irak

Publication: Mis à jour:
SYRIA IRAQ BORDER CROSSING
AP

Les rebelles syriens ont pris le contrôle jeudi de la totalité des postes-frontières avec l'Irak voisin, dont les ressortissants installés en Syrie fuyaient "par milliers" pour rentrer chez eux, a-t-on appris auprès des autorités irakiennes.

"La totalité des postes-frontières entre l'Irak et la Syrie est désormais sous le contrôle de l'Armée syrienne libre (ASL)", composée essentiellement de déserteurs et de civils armés, a déclaré à l'AFP le vice-ministre de l'Intérieur irakien, Adnan al-Assadi.

Selon M. Assadi, l'armée syrienne et l'ASL se livrent à des combats du côté syrien de la frontière, face à la région de Sinjar, dans le nord de l'Irak.

Des gardes-frontières irakiens ont raconté avoir vu des rebelles syriens prendre contrôle d'un poste-frontière et arrêter un colonel de l'armée syrienne à qui ils ont coupé les bras et les jambes, a rapporté le vice-ministre.

L'ASL "a exécuté 22 soldats de l'armée syrienne devant les yeux de soldats irakiens", a affirmé Adnan al-Assadi.

Ce récit ne pouvait cependant être vérifié de source indépendante.

"Si cette situation continue, nous allons fermer la frontière avec la Syrie", a-t-il déclaré.

L'Irak et la Syrie partagent une frontière longue de 600 km.

Auparavant, un colonel de la police irakienne avait raconté, sous couvert de l'anonymat, comment les combattants opposés au régime de Bachar al-Assad s'étaient emparés du poste de Boukamal, un des principaux points de passage entre les deux pays, situé dans la province occidentale d'Al-Anbar.

"Les combats ont commencé à midi. Dans la soirée, nous avons vu le drapeau syrien remplacé par celui de l'ASL", a-t-il dit.

La journée de jeudi a vu "plusieurs milliers" de familles irakiennes fuir la Syrie, conformément à l'appel lancé mardi par le gouvernement irakien, qui dit redouter les "violences croissantes" dont sont victimes les Irakiens.

Un responsable des forces de sécurité irakiennes du poste-frontière d'Al-Walid (sud) a affirmé que les Irakiens qui rentraient au pays avaient "été battus, agressés et forcés à quitter la Syrie".

Le porte-parole du gouvernement irakien Ali Dabbagh a quant à lui annoncé sur la chaîne de télévision publique Iraqiya que quatre avions avaient ramené des Irakiens de Syrie vers leur pays d'origine.

Selon le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), fin 2010, environ 1,5 million de réfugiés irakiens, qui avaient fui la violence dans leur pays, vivaient en Syrie. Seuls 150.000 étaient cependant dûment enregistrés.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Violences en Syrie: photos de journalistes citoyens
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

EN DIRECT - Syrie : les rebelles contrôleraient la frontière avec l'Irak

Les combats se poursuivent à Damas après une journée meurtrière ...

La percée des rebelles syriens

Syrie : la rébellion contrôle toute la frontière avec l'Irak

Syrie: les rebelles disent avoir lancé la "bataille pour la libération ...

Damas prise d'assaut par des chars

Attentat à Damas, la Turquie renforce sa frontière

Syrie: l'Irak rappelle ses ressortissants

Syrie: les rebelles disent avoir lancé la bataille pour la "libération ...

Aux sources des réseaux d'armes des insurgés syriens