NOUVELLES

La vente de maisons existantes aux États-Unis a subi un recul en juin

19/07/2012 12:00 EDT | Actualisé 18/09/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - L'activité de revente de maisons aux États-Unis a chuté de 5,4 pour cent en juin pour atteindre un taux annuel désaisonnalisé de 4,37 millions de propriétés, a annoncé jeudi la National Association of Realtors.

Il s'agit de la moins bonne performance depuis octobre. La vente de maisons existantes a tout de même augmenté de 4,5 pour cent par rapport à l'an dernier, preuve que le marché connaît toujours une reprise.

Les ventes annuelles sont cependant loin du cap des six millions que les économistes considèrent comme étant normal.

La baisse de juin sur le plan de la revente tranche avec d'autres données plus encourageantes indiquant des gains dans le domaine des mises en chantier, une plus grande confiance du côté des constructeurs et la signature d'un plus grand nombre de contrats de vente pour des maisons existantes.

Jennifer Lee, économiste principale pour BMO Marchés des capitaux, a dit espérer que le mois de juin était l'exception qui confirmait la règle puisque tous les autres indices immobiliers témoignent d'une amélioration constante de la situation.

Le nombre de premiers acheteurs, qui jouent un rôle crucial dans la reprise du marché immobilier, comptait en juin pour 32 pour cent des ventes comparativement à 34 pour cent le mois précédent.

Dans un contexte économique normal, les premiers acheteurs représentent plus de 40 pour cent des ventes immobilières.

Le prix médian des maisons a grimpé de cinq pour cent pour s'établir à 189 400 $ US. Cette hausse s'explique en partie par l'augmentation des ventes de propriétés dispendieuses et la baisse des ventes de résidences plus abordables.

PLUS:pc