NOUVELLES

La suspension à vie de Mohamed ben Hammam est annulée par le Tribunal

19/07/2012 10:39 EDT | Actualisé 18/09/2012 05:12 EDT

LAUSANNE, Suisse - Le Tribunal arbitral du sport a annulé jeudi pour manque de preuve la suspension à vie du Qatari Mohamed ben Hammam décernée par la FIFA.

L'instance dirigeante du football mondial avait radié à vie ben Hammam, l'an dernier, pour avoir prétendument tenté d'acheter des voix lors de l'élection de son président, dont Sepp Blatter était sorti vainqueur.

Le tribunal a statué que l'enquête menée par la FIFA n'avait pas fourni de preuve suffisamment solide. Mais il a aussi ajouté n'être pas convaincu de l'innocence du Qatari, affirmant qu'il s'agit «d'une situation où la culpabilité n'est pas démontrée» tout en relevant «le caractère incomplet de l'enquête».

Ben Hammam a recueilli deux voix pour et une voix contre lors de ce jugement.

Des délégués des Caraïbes avaient prétendu avoir reçu 40 000 $ US chacun lors d'une visite de ben Hammam à Trinité-et-Tobago, à l'occasion d'un rassemblement électoral en mai 2011.

Le Qatari avait nié les faits, accusant Blatter d'avoir orchestré ce scandale pour s'assurer la victoire à la présidence de la FIFA.

«Nous ne déclarons pas M. ben Hammam innocent pour autant, a précisé le TAS. Il est plus que probable que M. ben Hammam était à la source de l'argent apporté à Trinité-et Tobago.»

La FIFA a exprimé son «inquiétude» après cette décision. Elle va demander au nouveau président de la chambre d'instruction de sa commission d'éthique Michael Garcia de réexaminer le dossier.

Ben Hammam est aussi impliqué dans une affaire de corruption au sein de la Confédération asiatique de football, qui l'a provisoirement suspendu lundi pour 30 jours après qu'une enquête interne eut révélé des malversations financières.

Le Qatari a été élu président de cette confédération en 2002.

PLUS:pc