Huffpost Canada Quebec

Charest nie être en campagne électorale tout en distribuant des subventions

Publication: Mis à jour:
JEAN CHAREST
Jean Charest. (Getty Images) | Getty Images

MONTRÉAL - Le premier ministre Jean Charest a nié en être en campagne électorale jeudi lors d'une annonce de subventions à Paspébiac en Gaspésie. Tout en insistant sur le fait qu'il lui restait un an et demi de mandat et qu'il faisait des annonces parce qu'il représentait le gouvernement du Québec, il a refusé de donner une date pour les prochaines élections.

«On n'est pas en campagne, on a 18 mois encore ou 16 mois pour aller en campagne électorale et ça va arriver assez rapidement puis aussitôt qu'on décide de faire des élections on vous en informe» a-t-il dit aux journalistes en badinant.

À une question d'un journaliste qui soulevait des critiques voulant que les libéraux faisaient campagne avec de l'argent public, Jean Charest a répondu qu'il était le premier ministre du Québec. «Je suis le premier ministre du Québec, on n'arrête pas d'être le premier ministre du Québec, on n'arrête pas d'être le gouvernement du Québec, alors on prend des décisions qui sont soutenues par la population, on le voit aujourd'hui. Ce dossier-là a cheminé sur une période de temps et quand arrive le moment des décisions, on ne se prive pas de l'occasion de rendre publiques les décisions qu'on doit rendre.»

Le premier ministre devait se rendre aux Îles-de-la-Madeleine jeudi et vendredi et retourner en Gaspésie en fin de journée vendredi.